Le point Vétérinaire Canin n° 394 du 01/04/2019

NEUROLOGIE ET CHIRURGIE

Cas clinique

Claire Demars*, Bertrand Pucheu**


*Nordvet
1, rue Delesalle
59110 La Madeleine
Claired59@msn.com
**Nordvet
1, rue Delesalle
59110 La Madeleine
bpucheu@nordvet.fr

Certaines races sont prédisposées aux maladies orphelines. Il convient de les reconnaître car il existe, parfois, des traitements réparateurs. C’est le cas de certaines paralysies laryngées potentiellement létales.

Résumé

→ Un chien siberian husky de 4 mois est présenté pour une dyspnée sévère récidivante avec cyanose. Des radiographies pulmonaires mettent en évidence un œdème pulmonaire sévère diffus.

Une échographie thoracique révèle un œdème pulmonaire non cardiogénique. Une laryngoscopie permet de diagnostiquer une paralysie laryngée, a priori congénitale. Quelques jours plus tard, un chien de la même portée est atteint de signes cliniques similaires avec le même diagnostic. La réalisation d’une latéralisation unilatérale de l’aryténoïde chez les deux individus a permis une résolution complète des symptômes.

La paralysie laryngée congénitale n’atteint que certaines races. Elle peut être associée à des anomalies neurologiques comme des troubles de la démarche, une parésie flasque, une diminution des réflexes patellaires, une faiblesse, un mégaœsophage, etc. (complexe paralysie laryngée-polyneuropathie). Dans ce cas, le pronostic est généralement sombre. Le traitement chirurgical est indiqué chez les animaux ne présentant pas de polyneuropathie associée à la paralysie laryngée. Le taux de réussite peut alors atteindre 70 %.

Summary

Surgically corrected laryngeal paralysis in 2 Husky puppies of the same litter

→ A 4-month-old Siberian Husky dog was presented for recurrent severe dyspnoea with cyanosis. Pulmonary radiographs revealed diffuse severe pulmonary oedema. A chest ultrasound revealed non-cardiogenic pulmonary oedema. Laryngeal paralysis, a priori congenital, was diagnosed using laryngoscopy. A few days later, a puppy of the same litter presented similar clinical signs and the same diagnosis was established. Complete resolution of the symptoms was achieved after unilateral lateralization of the arytenoid in both puppies. Congenital laryngeal paralysis only affects certain breeds. It may be associated with neurological abnormalities such as gait disorders, flaccid paresis, decreased patella reflexes, weakness, megaoesophagus, etc., which is called laryngeal paralysis-polyneuropathy complex. The prognosis for these cases is usually poor. Surgical treatment is indicated in animals with no polyneuropathy associated with laryngeal paralysis. The success rate for these cases can be up to 70 %.

Key words

Congenital laryngeal paralysis, non-cardiogenic pulmonary oedema, Siberian Husky, unilateral lateralization of the arytenoid cartilage.
La paralysie laryngée se caractérise par un déficit d’abduction des cartilages aryténoïdes et des cordes vocales lors de l’inspiration, consécutif à une atteinte du nerf laryngé récurrent et/ou du muscle crico-aryténoïdien dorsal. L’affection peut être congénitale ou acquise. Pour la forme acquise, fréquemment rencontrée chez le labrador âgé, notamment, la cause exacte reste inconnue, bien qu’elle soit souvent associée à une polyneuropathie progressive. La forme congénitale, beaucoup plus rare, affecte généralement des animaux âgés de quelques mois, jusqu’à 1 an ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"