Le Point Vétérinaire expert canin n° 394 du 01/04/2019

GASTRO-ENTÉROLOGIE

Analyse d’article

Laetitia Lucarelli

Clinique vétérinaire château 9
16, rue Jules-Ferry
13220 Châteauneuf-les-Martigues
laetitia.lucarelli@laposte.net

Les chiens ingèrent fréquemment des corps étrangers (CE) non digestibles [8]. Les signes cliniques associés à la présence d’un CE œsophagien incluent dysphagie, ptyalisme et régurgitations [2, 5]. La principale complication est une perforation secondaire de l’œsophage. De façon expérimentale, il a été démontré que des perforations d’un diamètre inférieur à 12 mm peuvent guérir spontanément [2]. Peu d’études cliniques se sont toutefois intéressées à la probabilité d’apparition d’une perforation œsophagienne à la suite de l’ingestion d’un CE et à sa ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK