Le point Vétérinaire Canin n° 394 du 01/04/2019

GASTRO-ENTÉROLOGIE

Analyse d’article

Laetitia Lucarelli

Clinique vétérinaire château 9
16, rue Jules-Ferry
13220 Châteauneuf-les-Martigues
laetitia.lucarelli@laposte.net

Les chiens ingèrent fréquemment des corps étrangers (CE) non digestibles [8]. Les signes cliniques associés à la présence d’un CE œsophagien incluent dysphagie, ptyalisme et régurgitations [2, 5]. La principale complication est une perforation secondaire de l’œsophage. De façon expérimentale, il a été démontré que des perforations d’un diamètre inférieur à 12 mm peuvent guérir spontanément [2]. Peu d’études cliniques se sont toutefois intéressées à la probabilité d’apparition d’une perforation œsophagienne à la suite de l’ingestion d’un CE et à sa ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"