Le point Vétérinaire Canin n° 392 du 01/01/2019

CARDIOLOGIE

Cas clinique

François Serres

Oncovet
Avenue Paul-Langevin
59650 Villeneuve-d’Ascq

Une anesthésie générale présente toujours un risque, même pour une simple intervention de convenance. Dans la grande majorité des cas, il ne s’agit que de la révélation d’une affection grave préexistante.

Un chat européen de 9 mois est référé pour l’exploration de difficultés respiratoires continues, observées depuis quelques jours après une castration et associées à un abattement profond. L’auscultation met en évidence une polypnée minime et une tachycardie modérée (180 à 200 battements par minute) sans arythmie (sans bruit supplémentaire). Une échocardiographie est réalisée pour identifier l’atteinte cardiaque et/ou pulmonaire, le cas échéant. DIAGNOSTIC L’échocardiographie révèle un ventricule gauche de taille et de morphologie très modifiées : le septum interventriculaire et la paroi postérieure du ventricule ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"