Le point Vétérinaire n° 392 du 01/01/2019

IMAGERIE MÉDICALE

Dossier

Thomas Sibarita*, Juliette Sonet**, Franck Durieux***


*Centre hospitalier vétérinaire Saint-Martin
275, route Impériale
74370 Saint-Martin-Bellevue
**Service d’imagerie médicale
CHEV VetAgro Sup, campus vétérinaire de Lyon
1, avenue Bourgelat
69380 Marcy-l’Étoile
***Vedim
70, rue Nicolas Margue
Fingig, 4979, Luxembourg
www.vedim.net

Même en radiologie numérique, le choix des constantes d’exposition doit être adapté à la région d’intérêt. Des artefacts spécifiques peuvent se produire, rendant difficile, voire impraticable, l’interprétation de l’image obtenue.

Résumé

→ Afin de pouvoir produire une image de bonne qualité, un système de radiologie numérique doit être accompagné d’un générateur et d’un tube radiogène suffisamment puissants et permettant de choisir des constantes d’exposition adaptées à la région examinée. Le positionnement rigoureux de l’animal et l’utilisation d’une grille antidiffusante adéquate sont également des facteurs clés de la réussite d’un cliché. Certains artefacts (altération de l’image radiographique pouvant conduire à la représentation erronée d’une structure normale, au masquage d’une anomalie ou à la dégradation de la qualité globale de l’image) sont spécifiques des systèmes numériques, il est donc important de les identifier afin de pouvoir limiter leur apparition.

Summary

How to configure your digital radiology system

→ To produce a good-quality image, a digital radiology system must have a generator and a radiogenic tube that is sufficiently powerful, and the exposure constants must be chosen depending on the area of the body to be examined. Good positioning of the animal and the use of an adequate anti-scattering grid are also key factors to produce a good radiographic image. Some artefacts (alteration of the radiographic image that may lead to the misrepresentation of a normal structure, masking an anomaly, or degradation of the overall image quality) are specific to digital systems, so it is important to identify them in order to limit their appearance.

Key words

Generator, anti-scattering grid, exposure constants, cassette, flat plate detectors
Le passage à la radiologie numérique permet de s’affranchir des contraintes liées au développement des films radiographiques, mais ne garantit pas pour autant la réalisation automatique d’un cliché radiographique diagnostique. Une pratique radiographique rigoureuse (choix des constantes, utilisation d’une grille antidiffusante adéquate, positionnement et choix des incidences, reconnaissance des artefacts) doit être de mise pour obtenir un cliché de qualité optimale. 1 Gestion de la partie matérielle Un système de radiologie numérique se compose d’une table, d’un générateur relié à un tube ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"