Le point Vétérinaire n° 387 du 01/07/2018

En 10 étapes

Claire Deroy-Bordenave*, Guillaume Ragetly**


*Centre hospitalier vétérinaire Frégis
43, avenue Aristide-Briand,
94110 Arcueil

Lors d’une boiterie de l’épaule, l’arthroscopie permet, dans la plupart des cas, de confirmer ou d’établir le diagnostic et, en même temps, de traiter les lésions observées.

L’arthroscopie est un outil diagnostique particulièrement efficace dans l’évaluation des boiteries de l’épaule et s’impose comme un des examens complémentaires de choix pour l’exploration des affections de cette articulation. Néanmoins, 15 % des maladies de l’épaule sont considérées comme extra-articulaires et nécessitent une échographie et/ou un examen d’imagerie par résonance magnétique (IRM) pour être mises en évidence [12]. L’arthroscopie permet d’adjoindre un traitement chirurgical efficace simultané. Elle est moins invasive et moins traumatisante qu’une arthrotomie, permettant un meilleur confort et une récupération ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"