Le point Vétérinaire Canin n° 386 du 01/06/2018

DERMATOLOGIE

Article de synthese

Émilie Vidémont-Drevon

Centre hospitalier vétérinaire Saint-Martin
275, route impériale
74370 Saint-Martin-Bellevue
emiliedrevon@gmail.com

La désensibilisation est une option intéressante à considérer lors de dermatite atopique canine : elle apporte une amélioration, plus ou moins marquée, dans un grand nombre de cas.

Résumé

La désensibilisation, qui consiste à injecter par voie sous-cutanée les allergènes auxquels l’animal est sensibilisé, est une des options intéressantes permettant de contrôler la dermatite atopique canine.

Les allergènes en cause peuvent être identifiés par intradermoréaction ou dosage des immunoglobulines E (IgE) sériques et le choix des allergènes à tester doit inclure l’étude de l’environnement et l’historique de l’animal pour déterminer ceux auxquels il est le plus exposé. La désensibilisation est bien tolérée. Ses effets sont observés après plusieurs mois et son efficacité (fondée sur une diminution d’au moins 50 % des signes cliniques) est estimée à 60 à 70 % chez le chien.

Summary

Desensitization in dogs

→ Desensitization, which involves subcutaneous injection of allergens to which the animal is sensitized, is one of the interesting options for controlling canine atopic dermatitis. The allergens involved can be identified by intradermal reaction or serum immunoglobulin E (IgE) assay. The animal’s environment and medical history should be studied to determine the allergens to which the animal is most exposed in order to select the allergens to be tested. Desensitization is well tolerated. Its effects are observed after several months and its effectiveness (based on an improvement of at least 50% of the clinical signs) is estimated at 60 to 70% in dogs.

Key words

Dermatology, atopic dermatitis, desensitization, intradermoreaction, serum IgE.
La dermatite atopique canine (DAC) est une maladie inflammatoire chronique qui nécessite une prise en charge multimodale adaptée à l’animal et à son propriétaire. La désensibilisation est une option intéressante à considérer. Elle est utilisée depuis plusieurs décennies chez le chien et sa mise en place est recommandée par l’International Committee on Allergic Diseases of Animals (ICADA, groupe d’experts internationaux émettant des recommandations sur la prise en charge des dermatoses allergiques canines) lors de DAC. Elle présente une excellente tolérance sur ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"