Le point Vétérinaire Canin n° 386 du 01/06/2018

DERMATOLOGIE CANINE

Cas clinique

Émilie Vidémont-Drevon

Centre hospitalier vétérinaire Saint-Martin
275, route Impériale
74370 Saint-Martin-Bellevue
emiliedrevon@gmail.com

Les dernières recommandations concernant le traitement de la dermatite atopique soulignent la nécessité d’une prise en charge multimodale de cette affection.

Résumé

Ce cas clinique aborde la démarche diagnostique à mettre en place lors de dermatose prurigineuse chez le chien. Le diagnostic de dermatite atopique repose sur la présence de signes cliniques évocateurs et l’élimination des autres causes de dermatose prurigineuse : bactérienne, fongique ou parasitaire.

Le rôle d’une hypersensibilité aux piqûres de puces et d’une hypersensibilité alimentaire doit également être considéré. Une fois le diagnostic de dermatite atopique établi, le clinicien dispose de différents outils pour la prendre en charge. Ils sont adaptés à l’animal et à son propriétaire.

Summary

Atopic dermatitis in a Staffordshire Bull terrier

→ This clinical case addresses the diagnostic procedure to be implemented for pruriginous dermatosis in dogs. The diagnosis of atopic dermatitis is based on the presence of suggestive clinical signs and the elimination of other causes of pruriginous dermatitis such as bacteria, fungi or parasites. The role of hypersensitivity to flea bites and food hypersensitivity should also be considered. Various tools are available to the clinician to manage atopic dermatitis once the diagnosis has been established. Management is adapted according to the animal and owner.

Key words

Dermatology, atopic dermatitis, pruritus, skin barrier, desensitization.
Une chienne staffordshire bull terrier stérilisée âgée de 2 ans et demi et pesant 14,7 kg est présentée en consultation pour un prurit évoluant depuis plusieurs mois. Elle vit seule en appartement et est nourrie avec des croquettes Anallergenic® Royal Canin exclusivement depuis 4 mois. Un traitement antiparasitaire oral lui est administré mensuellement. La chienne ne présente aucun antécédent non dermatologique. CAS CLINIQUE1. AnamnèseLe prurit est apparu 7 mois avant la consultation. Il a débuté sur l’extrémité des membres antérieurs et sur la ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"