Le point Vétérinaire n° 385 du 01/05/2018

MÉDECINE INTERNE

Dossier

Mélanie Garcia*, Morgane Canonne**, Ghita Benchekroun***


*Centre Micen Vet,
58, rue Auguste-Perret, 94000 Créteil
**Service de médecine interne,
Centre hospitalier universitaire d’Alfort
(CHUVA–ENVA), 7, avenue du Général-de-Gaulle,
94700 Maisons-Alfort

Le dosage de la protéine C-réactive se révèle utile pour suivre la réponse au traitement lors de certaines affections. Son utilisation en tant qu’outil diagnostic est restreinte.

Résumé

→ La protéine C-réactive (CRP) est l’une des protéines de la phase aiguë de l’inflammation la plus utilisée chez le chien en raison de sa sensibilité et de sa précocité. Néanmoins, sa faible spécificité limite son utilisation comme outil diagnostique. La principale utilisation de la CRP est le suivi de la réponse au traitement, sa cinétique d’évolution permettant de réduire la durée de celui-ci dans certains cas. De plus, elle a été identifiée comme un facteur pronostique lors de pancréatite ou de parvovirose. Le dosage de la CRP est peu influencé par les traitements médicaux.

Summary

C-reactive protein in dogs : interest, use, and interpretation

→ C-reactive protein (CRP) is one of the most commonly used acute phase proteins of inflammation in dogs because of its sensitivity and early onset. Nevertheless, its low specificity limits its use as a diagnostic tool. The kinetics of the evolution of CRP can be followed. The main use of CRP is for the monitoring of the response to treatment, such that the duration of treatment may be reduced in some cases. In addition, CRP has been identified as a prognostic factor in pancreatitis or parvovirus. Medical treatments have very limited effect on the CRP assay.

Key words

Inflammation proteins, C-reactive protein, meningitis, polyarthritis, parvovirus, bacterial pneumonia, dog.
La protéine C-réactive (CRP) a fait l’objet de multiples études quant à son utilisation dans le diagnostic et le suivi de diverses affections chez le chien. Pour un individu donné, le suivi longitudinal de cette protéine inflammatoire peut permettre de préciser le pronostic ou encore de moduler le traitement antibiotique ou immunomodulateur [13, 22, 27]. 1 Généralités La CRP est une des premières protéines de la phase aiguë (PPA) de l’inflammation à avoir été décrite et investiguée chez le chien. Dans cette ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"