Le Point Vétérinaire expert canin n° 384 du 01/04/2018

MÉDECINE INTERNE

Analyse d’article

Laetitia Lucarelli

Clinique vétérinaire chateau9
16, rue Jules-Ferry
13220 Châteauneuf-les-Martigues

L’hyperthyroïdie peut masquer une maladie rénale chronique (MRC) chez le chat, car elle est associée à une augmentation du débit de filtration glomérulaire (DFG) et à une diminution de la masse musculaire, qui participent à diminuer la valeur de créatinine [3, 6]. Les chats hyperthyroïdiens avec une MRC concomitante risquent de développer une azotémie lors du traitement de l’hyperthyroïdie et de la normalisation du DFG [7].Actuellement, aucun test fiable ne peut prédire quel chat hyperthyroïdien avec une MRC développera une azotémie [6]. ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK