Le point Vétérinaire Canin n° 384 du 01/04/2018

MÉDECINE INTERNE

Analyse d’article

Laetitia Lucarelli

Clinique vétérinaire chateau9
16, rue Jules-Ferry
13220 Châteauneuf-les-Martigues

L’hyperthyroïdie peut masquer une maladie rénale chronique (MRC) chez le chat, car elle est associée à une augmentation du débit de filtration glomérulaire (DFG) et à une diminution de la masse musculaire, qui participent à diminuer la valeur de créatinine [3, 6]. Les chats hyperthyroïdiens avec une MRC concomitante risquent de développer une azotémie lors du traitement de l’hyperthyroïdie et de la normalisation du DFG [7].Actuellement, aucun test fiable ne peut prédire quel chat hyperthyroïdien avec une MRC développera une azotémie [6]. ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"