Le point Vétérinaire n° 384 du 01/04/2018

URGENCES-RÉANIMATION

Dossier

Édouard Martin*, Sophie Silvain**


*Faculté de médecine vétérinaire
Service d’urgences et soins intensifs
3200, rue Sicotte, J2S 7C6
Saint-Hyacinthe, Québec, Canada
edouard.martin25@gmail.com
**Centre vétérinaire Laval
Division du Groupe Vétéri-Médic Inc.
4530 Autoroute 440,
Laval, QC, H7T 2P7, Canada
silvain.sophie@yahoo.fr

À travers la prise en charge concrète d’un chien victime d’un incendie, cet article souligne la nécessité de s’adapter aux particularités de chaque cas, tout en s’appuyant sur les recommandations précédemment évoquées.

Résumé

→ Un chien husky victime d’un incendie est référé en urgence pour des brûlures, des ulcères cornéens et une légère intoxication au monoxyde de carbone. Sa prise en charge consiste en un traitement des brûlures et en une oxygénothérapie adaptée. Des complications sont rencontrées : progression des brûlures, nécessité de réalimenter le chien et aggravation des ulcères cornéens, secondaires aux brûlures. L’évolution de l’état général du chien est cependant très favorable, avec une récupération complète constatée après 2 mois.

Summary

Carbon monoxide poisoning and fire burns in dogs

→ A fire-victim Husky dog was referred as an emergency or burns, corneal ulcers and mild carbon monoxide poisoning. Management consisted of burn treatment and suitable oxygen therapy. Complications encountered included progression of the burns, requirement to eed the dog, and evolution of the corneal ulcers, which were secondary to the burns. The evolution of the dog’s general state of health was however very favourable, with complete recovery after 2 months.

Key words

Burn, carbon monoxide, corneal ulcer, corneal-scleral transposition
La gestion des animaux victimes d’incendie est peu décrite dans les publications vétérinaires alors que le risque d’en recevoir en clinique existe. Beaucoup de complications peuvent se développer chez des animaux victimes d’incendie, et la gestion immédiate des brûlures et de l’intoxication au monoxyde de carbone est indispensable pour améliorer le pronostic.1 Cas cliniqueAnamnèseUn chien husky sibérien mâle castré de 2 ans est présenté en urgence pour des brûlures et une probable intoxication au monoxyde de carbone. Environ 10 heures ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"