Le Point Vétérinaire expert canin n° 382 du 01/01/2018

ENDOCRINOLOGIE

Cas clinique

Nicolas Del Fabbro

Exercice exclusif en Neurologie Vétérinaire
150, chemin du Bois-Seigneur
69210 Lentilly
nicolas.delfabbro@gmail.com

Les crises convulsives peuvent être d’origines différentes et doivent être investiguées avant la mise en place de tout traitement, y compris lors de la présence de signes peu spécifiques.

Résumé

Une chienne labrador stérilisée de 4 ans est référée pour crises convulsives répétées évoluant en s’aggravant depuis 2 ans, malgré la mise en place d’un traitement antiépileptique. Une suspicion de crises réactionnelles à un trouble métabolique est émise et des analyses sanguines montrent une biochimie compatible avec des hypoglycémies chroniques dues à une maladie d’Addison. Cette dernière est confirmée par une épreuve de stimulation à l’hormone adrénocorticotrophine (adrenocorticotropin hormone, ACTH). La mise en place d’un traitement apportant glucocorticoïdes et minéralocorticoïdes a permis une résolution complète des crises convulsives, malgré l’arrêt de tout traitement anticonvulsivant.

Résumé

Seizures and Addison’s disease in a bitch

→ A 4-year old neutered Retriever bitch was referred for repeated seizures evolving in severity over 2 years, despite the provision of antiepileptic treatment. A suspicion of reactive seizures to a metabolic disorder was suggested and blood tests showed biochemistry compatible with chronic hypoglycemia due to Addison’s disease. The latter was confirmed by an adrenocorticotropic hormone (ACTH) stimulation test. A glucocorticoid and mineralocorticoid treatment was given and led to complete resolution of seizures, despite cessation of all anticonvulsant treatment.

Une chienne labrador stérilisée de 4 ans est référée pour crises convulsives généralisées tonico-cloniques subintrantes courtes (qui durent moins de 1 minute), sans phases d’auras ou post-ictales, et qui évoluent en s’aggravant depuis 2 ans (photo 1).CAS CLINIQUE1. AnamnèseLa chienne n’a jamais quitté le nord de l’Europe, est correctement vaccinée et vermifugée. Elle a commencé par faire jusqu’à une dizaine de crises par jour et a été présentée à plusieurs vétérinaires, qui ont réalisé des numérations et formules sanguines, des ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK