Le rôle des vétérinaires aux JOP sur le site du château de Versailles - La Semaine Vétérinaire n° 2037 du 07/06/2024
La Semaine Vétérinaire n° 2037 du 07/06/2024

EXPRESSION

Auteur(s) : Par Anne Couroucé

Les épreuves de sports équestres auront lieu du 24 juillet au 11 août avec le concours complet, le dressage, le saut d’obstacles et le pentathlon moderne pour les Jeux olympiques, et du 30 août au 7 septembre pour le para-dressage des Jeux paralympiques. Les vétérinaires occuperont différents rôles.

Un total de 89 vétérinaires seront présents, comprenant 73 vétérinaires bénévoles et 25 vétérinaires officiels (International Technical Officer (ITO) ou National Technical Officer (NTO) avec un vétérinaire coordinateur (VSM ou Veterinary Services Manager) ! Ils seront assistés d’une cinquantaine d’étudiants vétérinaires et seront également en relation avec les vétérinaires des nations participantes.

Une clinique temporaire sera installée avec un grand bureau d’accueil, 4 boxes d’hospitalisation, 2 salles d’examen, une salle d’imagerie, une pharmacie et des bureaux. Elle sera équipée de matériel : capteur plan pour réalisation de radiographies, échographes, endoscope respiratoire, gastroscope, ECG, matériel d’anesthésie… Un laboratoire permettra la réalisation d’analyses hématologiques et biochimiques mais également de PCR dans des délais très courts. Des sacs à dos médicaux seront équipés de médicaments et de matériel de première urgence pour les vétérinaires devant intervenir en bord de terrain (photo). Si un cheval nécessite des soins intensifs ou une chirurgie, il sera évacué en van ambulance, qui sera escortée vers la clinique de Grosbois, à Boissy-Saint-Léger (Val-de-Marne).

Quels rôles pour ces vétérinaires ?

Ils ont vocation à veiller au bien-être des chevaux en mettant en place une surveillance préventive et en intervenant très rapidement en cas d’accident ou de maladie détectée. 

1. La VSM ou Veterinary Services Manager

La Veterinary Services Manager ou vétérinaire coordinatrice (Pr Anne Couroucé, FRA) a été nommée par la société GL Events Equestrian Sport, à laquelle le comité des Jeux olympiques de Paris 2024 a confié l’organisation de la partie équestre des Jeux. Son rôle est d’organiser tous les aspects vétérinaires (biosécurité, clinique, matériel, médicaments, équipe vétérinaire, maréchaux, vans ambulances…)

2. Les vétérinaires officiels ou International Technical Officer (ITO)

Ils sont nommés par la Fédération équestre internationale (FEI)

A – Les commissions vétérinaires de la FEI 

Pour les Jeux olympiques, une commission composée de 4 membres et présidée par le Dr Thierry Grisard (FRA) ; Pour les Jeux paralympiques, une commission de 3 membres présidée par le Dr Sonia Wittreck (FRA). Leur rôle est de veiller au respect des règles FEI. Ils sont notamment partie prenante de l’inspection des chevaux avant les compétitions afin de s’assurer qu’ils ne présentent pas d’irrégularité et qu’ils sont aptes à concourir (photo). Ils doivent également vérifier l’identification et la vaccination des chevaux.

B – Les vétérinaires du contrôle anti-dopage 

Deux vétérinaires anti-dopage pour la partie olympique et deux autres pour la partie paralympique effectuent des prélèvements notamment sanguins et urinaires sur les chevaux classés ainsi que des chevaux désignés au hasard pour effectuer des contrôles anti-dopage.

C – Les vétérinaires dédiés au contrôle de la sensibilité des membres

Ils sont appelés Examining Veterinarians et sont présents pour contrôler la sensibilité des membres des chevaux de saut d’obstacle au moyen d’outils de thermographie.

D – Un coordinateur pour le bien-être des chevaux

Pour la première fois, un Horse Welfare Coordinator sera présent pendant les Jeux olympiques et paralympiques. Ce poste a été créé spécialement pour ces Jeux par la FEI sur proposition du Dr Thierry Grisard et sera assuré par le Dr Richard Corde qui sera le lien avec les vétérinaires FEI mais aussi les autres officiels comme les stewards, les juges et également, bien sûr, les cavaliers, grooms…  

3. Les vétérinaires de la clinique éphémère

Cette clinique sera un domicile professionnel d’exercice (DPE) à part entière.

– Des vétérinaires administratrices

Les administratrices Dr Aude-Gaëlle Heitzmann (FRA) pour la partie olympique et Dr Sarah Pradeaud (FRA) pour la partie paralympique veilleront, avec des vétérinaires bénévoles, au bon fonctionnement de la clinique et seront le contact privilégié des vétérinaires des nations.

Des vétérinaires spécialistes

Deux vétérinaires spécialistes seront présentes en permanence à la clinique : le Dr Valérie Picandet (FRA), spécialiste de médecine interne (diplômée ACVIM/ECEIM), présente pour l'ensemble des Jeux, qui pourra également gérer une anesthésie si nécessaire, ainsi que le Dr Caroline Tessier (FRA) pour la partie olympique et puis le Dr Elodie Lallemand (FRA) pour la partie paralympique, spécialistes de chirurgie (Diplômées ACVS/ECVS).

Des vétérinaires imageurs

Une salle d’examen sera dédiée aux examens d’imagerie médicale (radiographie et échographie) avec le Dr Virginie Coudry (FRA) (DESV, spécialiste en pathologie locomotrice équine, Certifiée ISELP, Diplômée ACVSMR/ECVSMR) et le Dr Erik Bergman (Pays Bas), Diplomé ECVSMR et ECAR, Diplômé associé LA-ECVDI, Certifié ISELP et EGAS, MhBA qui auront, avec eux, une équipe de vétérinaires spécialistes venant du CIRALE (Centre d’Imagerie et de Recherche sur les Affections Locomotrices Equines) qui est le pôle équin Normand de l’École nationale vétérinaire d’Alfort.

– Des vétérinaires physiothérapeutes

Un service de physiothérapie sera proposé par une équipe de vétérinaires menée par le Dr Joao Paulo Marques (POR) assisté de praticiennes portugaise, allemande et françaises (Dr Isabelle Burgaud, de l’Institut français du cheval et de l'équitation et Dr Claire Moiroud, du Cirale).

4. Les vétérinaires traitants de terrain

Ils sont soit NTO (National Technical Officer) et donc nommés par le comité d’organisation, soit bénévoles en majorité français avec néanmoins un Belge et une Lituanienne. Ils ont différents rôles qui vont du contrôle des chevaux à l’arrivée, à la surveillance des aires d’échauffement et de compétition, les soins aux chevaux…

A - Contrôle des chevaux à l’arrivée

L’arrivée des chevaux de chaque discipline se fera sur une seule et même journée entre 6 h et 22 h. Les vétérinaires seront répartis en deux rotations (6 h-14 h puis 14 h-22 h) avec quatre vétérinaires bénévoles sur chacune d’elles. Leur rôle est d’accueillir les chevaux avec un examen clinique incluant la prise de température et une auscultation cardiaque. Ils seront secondés par quatre étudiants vétérinaires qui pourront renseigner la FEI Horse App qui permet :

– 1 de vérifier que la température rectale des chevaux a été prise et consignée matin et soir au cours des 3 jours précédant leur arrivée ;

– 2 de vérifier que le document de Self Certification a été rempli par la personne responsable et ;

–- 3 de noter la température rectale du cheval à l’arrivée, qui doit être inférieure à 38,5 °C. Des procédures ont été écrites et transmises à ces vétérinaires pour gérer l’arrivée d’un cheval hypertherme et/ou présentant des signes cliniques anormaux. Ils sont assistés par les vétérinaires de la commission FEI.

B - Surveillance des aires de travail, d’échauffement, ronds de longe…

Toutes les aires de travail des chevaux seront surveillées en permanence par des vétérinaires équipés d’un sac à dos médical prêts à intervenir en cas de problème. Il s’agit des 6 carrières d’échauffement situées à proximité du terrain de compétition mais aussi des 3 ronds de longe et de la carrière à proximité des écuries, de la piste de galop et de la carrière en herbe proche du départ du cross-country.

C - Surveillance du Field of Play ou terrain de compétition

Le Field of Play sera surveillé par 2 à 3 vétérinaires prêts à intervenir en cas de problème. Une ambulance pour chevaux équipée d’un treuil et d’une « luge » pour monter un cheval couché sera stationnée à proximité. Les vétérinaires ont été préparés à la gestion d’un cheval couché et à l’utilisation de ce matériel lors d’une journée de formation qui s’est tenue en avril dernier à Fontainebleau.

D – Les vétérinaires du cross-country

Le cross-country, dont le parcours se fera dans le parc du château de Versailles, est l’épreuve phare du concours complet d’équitation. Le parcours a été divisé en six zones d’intervention munies chacune d’un vétérinaire urgentiste et d’un vétérinaire anesthésiste ainsi que d’un van ambulance. Vingt-et-un vétérinaires supplémentaires seront placés sur les obstacles ou groupes d’obstacles afin d’intervenir immédiatement en cas d’accident. Ils pourront bénéficier du renfort des vétérinaires de zone en cas de blessure grave.

Par ailleurs, une équipe de pompiers du SDIS78 assistée de 4 vétérinaires aura en charge la surveillance du canal en cas de chute d’un cheval dans l’eau. Ces vétérinaires seront coordonnés par le Dr Cyril Tricaud (FRA) installé dans le Cross-Country Control et qui sera véritablement le « chef d’orchestre » de tous les vétérinaires du cross mais également des chauffeurs de van.

Il y aura également 2 vétérinaires traitants dans la Cooling Zone  (zone de récupération des chevaux après la ligne d’arrivée) chargés de contrôler la récupération des chevaux après le cross-country. Ils seront assistés de deux des quatre membres de la commission vétérinaire FEI.

5. Les vétérinaires de nuit

Ils sont présents à la clinique de 22 h à 6 h du matin et effectuent des rondes avec les stewards FEI de nuit pour veiller au bien-être des chevaux et intervenir si besoin. Ils seront équipés de lumières rouges, non perçues par les chevaux, afin de respecter leur tranquillité et leur sommeil.

6. Les vétérinaires des nations

À tous ces vétérinaires, se rajoutent les vétérinaires des nations qui sont généralement au nombre de un par discipline, soit 4 pour une nation et qui seront donc probablement plus de 80. Le dossier de chacun d’eux a été validé par l’Ordre national des vétérinaires afin de leur délivrer une autorisation temporaire d’exercice sur le territoire français. Ils s’occupent des chevaux de leur nation (4 chevaux par discipline) et peuvent bénéficier, à tout moment, de l’aide de l’équipe vétérinaire de l’organisation.

7. Les vétérinaires du ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire (MASA)

Les vétérinaires et techniciens officiels du MASA interviennent pour la mise en œuvre des différentes procédures et contrôles relatifs aux questions sanitaires (en lien avec les maladies réglementées, les activités professionnelles vétérinaires et la pharmacie vétérinaire), à la circulation internationale des équidés et au bien-être animal. Cela implique les équipes au niveau central (DGAl) et départemental (un vétérinaire de la DDPP78 sera également présent sur site pour veiller notamment à l’établissement des documents d’export et assurer les missions de police sanitaire en cas de survenue d’une maladie réglementée.

Deux journées de préparation, formation et répétitions de ces vétérinaires ont eu lieu les 22 et 23 avril dernier à l’occasion du Printemps des sports équestres à Fontainebleau et ont permis, non seulement de donner des informations indispensables sur le site de Versailles et les différentes missions de chacun, mais également de commencer à constituer une équipe soudée !

Dernier point, mais non des moindres, les non-vétérinaires qui font partie de ce dispositif : les maréchaux-ferrants, les ASV, les responsables des vans ambulances mais également une spécialiste de la biosécurité. Tous apporteront leur expertise et leur soutien et travailleront, avec les vétérinaires, pour fournir soins et bien-être à ces incroyables athlètes que sont ces chevaux de haut niveau !

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr