SPS prend soin de la santé des soignants - La Semaine Vétérinaire n° 2036 du 31/05/2024
La Semaine Vétérinaire n° 2036 du 31/05/2024

Santé mentale

ENTREPRISE

Auteur(s) : Par Anne-Claire Gagnon

L’association Soins aux professionnels de la santé est née de la volonté d’un groupe d’experts de sauvegader le bien-être des soignants. Focus sur cette structure qui apporte aussi son soutien et son expertise aux vétérinaires.

L’association Soins aux professionnels de la santé (SPS) a été créée en novembre 2015, notamment par Éric Henry, médecin généraliste et Catherine Cornibert, pharmacienne de formation et gérante d’une agence de communication en santé, pour répondre à deux problématiques : le mal-être des soignants et la nécessité d’une prise en charge spécifique.

Quand l’épuisement nuit à la qualité des soins

Fils de suicidé, Éric Henry cherchait à monter un programme de prévention. Alors vice-président du Centre national des professions libérales de santé (CNPS), il rencontre Pierre Carayon, ancien chef de service de gastro-entérologie-addictologie-soins palliatifs du CHU de Besançon. Ayant tout deux identifié la problématique d’épuisement chez les infirmiers, ils décident de monter ensemble le premier colloque de l’association SPS, « Soigner les professionnels de santé vulnérables » à l’Académie nationale de médecine, coorganisé avec Catherine Cornibert*. La première enquête a recueilli près de 2 000 réponses de soignants, dont 50 % sont ou ont été en burnout et n’ont pas su à qui s’adresser et parmi ceux-là, 80 % auraient voulu être hospitalisés. La majorité de ces soignants estimait que leur épuisement nuisait à la qualité des soins qu’ils prodiguaient.

Agir en prévention

Partant d’une même conscience aiguë de la souffrance des soignants, Catherine Cornibert et Éric Henry partagent surtout une volonté d’agir pour prendre soin de leurs pairs et prévenir les problèmes de santé des soignants. Ainsi, une même énergie et un engagement les poussent tout deux, avec d’autres, à créer SPS, dont l’objectif est d’améliorer le repérage et la prise en charge des professionnels de santé en souffrance, et d’agir en prévention pour leur mieux-être. L’association est subventionnée à 80 % par des fonds publics, comme les ARS, les conseils régionaux et la Cnam, ainsi que des fonds privés (CPTS, Fondations, …).

Des unités dédiées en hospitalisation 

Dès la création de SPS, un parcours de prise en charge des soignants est mis en place, incluant un service d’écoute sur une plateforme mais aussi l’hospitalisation d’urgence dans des unités dédiées. SPS est ouverte à l’ensemble des professionnels de la santé (vétérinaires compris), praticiens et étudiants. L’association est aujourd’hui référente en matière de santé des soignants.

Au fil des années, l’offre de formation s’est étoffée de journées d’ateliers de prévention et de webinaires de ressources deux soirs par semaine.

En chiffres

Sur la plateforme SPS, près de 120 psychologues assurent une réponse gratuite et confidentielle par téléphone, 24 h/24 7j/7, à tous les soignants (en moyenne 30 min), qui sont réorientés vers une prise en charge médico-psychologique. Désormais, ce sont à la fois des soucis personnels qui s’ajoutent à ceux professionnels, la santé personnelle et écologique.

En 2023, ce sont 100 vétérinaires qui les ont contactés (contre 23 il y a à peine deux ans).

Au total, SPS a répondu à près de 30 000 appels depuis 2016.

0805 23 23 36 : un numéro à afficher dans votre structure, à côté de celui du 15, SOS Mains, etc.

  • * bit.ly/44UDoqM
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr