Vet4Ukraine : déjà trois missions - La Semaine Vétérinaire n° 2033 du 03/05/2024
La Semaine Vétérinaire n° 2033 du 03/05/2024

 umanitaire

ANALYSE GENERALE

Auteur(s) : Par Chantal Béraud

L’association Vet4Ukraine a mené à bien sa troisième campagne de stérilisation et de vaccination de chiens et de chats en Ukraine début 2024. D’autres missions sont encore prévues, notamment grâce à l’aide de la profession.

« Ma consœur, Solène Perrouelle, stérilisait les chiennes avec une gazeuse dans la clinique vétérinaire mobile. Moi, pendant ce temps, j’opérais les chattes dans un local en dur, à Tatarbunary ». Pour la troisième fois, Jean-Claude Laurent (N 84), praticien dans le Loiret est allé au secours d’animaux errants ou de propriétaires ukrainiens qui disposent de peu de moyens pour soigner leur animal. Dans un contexte de guerre qui s’éternise, la troisième campagne de stérilisation et de vaccination de chiens et de chats s'est déroulée à Tatarbunary du 18 janvier au 3 février derniers.

Des comptes bien tenus

Face aux besoins, Jean-Claude Laurent veille à bien dépenser chaque sou donné par la profession à son association Vet4Ukraine. Chaque mission lui revient à environ 3 000 euros (1 200 euros de frais de carburant, 300 euros de péages, 1 500 euros pour les médicaments et les consommables). Il fait le calcul : « 3 000 euros pour 150 stérilisations, cela fait à peu près 20 euros par stérilisation. Une dose de vaccin antirabique coûte 1 euro, car je travaille en lien avec un vétérinaire d’Odessa, Igor Zhurin, qui ne les achète pas très cher en Tchécoslovaquie. » S'agissant du financement, « jusqu’à janvier 2024, l’association a reçu 4 657 euros : 2 065 euros proviennent de vétérinaires d’Orléans, j’ai récolté 1 422 euros via une cagnotte participative Leetchi* et j’ai vendu pour 1 170 euros de mugs ». Le reste étant constitué de ses fonds propres.

Aucun soutien d'aucun ministère

« Heureusement, ajoute-t-il, l’association du service de garde des vétérinaires d’Orléans vient de voter une nouvelle aide de 3 000 € en ma faveur, qui va me permettre de financer en mai un quatrième voyage pour deux vétérinaires. Je suis en revanche très déçu de n’avoir obtenu aucun soutien d’un ministère​, groupement ou même de laboratoires vétérinaires. Cependant, je garde espoir qu’on me réponde positivement un jour. Même une centrale d’achat pourrait m’aider à récupérer les colis de consommables que m’envoient d’autres praticiens français généreux. Sachant que je recherche principalement des anesthésiques, des fils résorbables, des champs opératoires jetables, des gants... » Il vend aussi des mugs aux couleurs de son association. « J’envoie dix mugs contre 150 €, indique-t-il. Il suffirait donc que 30 cliniques m’en achètent pour financer entièrement un voyage. »

Vétérinaire et/ou ASV recherchés

« En ce début d’année, c’est Solène Perrouelle (Liège 13), praticienne à Telgruc-sur-mer (Finistère) qui m’a accompagné, informe-t-il. Du 8 au 29 mai prochain, j’y retourne avec une autre consœur bénévole de Lisieux, Cécilia Rosen (N 07). Mais je recherche déjà un autre praticien(ne) et/ou une autre ASV partenaire, pour les missions de fin juillet-début août et d’octobre. Partir là-bas avec quelqu’un qui parle le russe serait le top ! Mais ce n’est pas du tout indispensable. » Et de conclure, fidèle à lui-même, avec optimisme : « Vivre une telle expérience est si enthousiasmant. Merci à tous ceux qui m’aident. » Parmi ses soutiens les plus récents figure le club Rotary Orléans-Beauce-Sologne, avec un don de 1 500 euros.

Contact : vet4ukraine@gmail.com

  • * Cagnotte : leetchi.com/fr/c/dispensaire-animal-pour-kherson
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr