Défis vétérinaires en Europe - La Semaine Vétérinaire n° 2022 du 23/02/2024
La Semaine Vétérinaire n° 2022 du 23/02/2024

EDITO

Auteur(s) : Marine Neveux

MARINENEVEUX.jpg

Une profession qui rajeunit et se féminise, un diplôme qui ouvre bien des portes de carrières, des structures dont la taille augmente, un besoin croissant de main-d’œuvre : voici à grands traits de pinceau ce qu’il faut retenir de la récente étude publiée par la Fédération vétérinaire européenne1.

Si le revenu médian annuel d’un vétérinaire s'élève à 48 000 € (55 000 € en France), les variations sont considérables. Suisse et Irlande caracolent en tête du classement avec un montant supérieur à 85 000 € tandis que la Serbie et la Roumanie ferment la marche avec un revenu inférieur à 14 500 €. En outre, travailler dans de grandes structures permet de mieux gagner sa vie.

Côté plus sombre, à l’instar de la France, les niveaux de stress restent tout aussi élevés que lors de la précédente enquête de 2018, d’où la nécessité pour la profession de continuer à travailler sur le bien-être mental et à améliorer la diversité2.

Si progrès et technologie vétérinaires passent la vitesse supérieure, les attentes des clients évoluent aussi. Ainsi, la profession va devoir s’assurer qu’elle « reste à l’avant-garde de ces nouveaux développements » et que « les clients comprennent le coût des soins » comme le pointe l’étude. Un sujet qui fait écho en France, comme l’exprime notre confrère et sénateur Arnaud Bazin, qui poursuit son travail à la présidence de la section du Sénat Animal et Société. Il estime que l’éthique des soins sera une question essentielle à approfondir dans les mois à venir3.

Enfin, la profession reste attachée à des engagements qui font sens au carrefour du vivant. Ainsi, 8 vétérinaires sur 10 se déclarent en phase avec l’énoncé suivant : « En tant que profession, nous devons nous démarquer à l’échelle mondiale et démontrer notre engagement en matière de One Health. » Ils soutiennent avec fermeté l’objectif d’atteindre un programme Une seule santé4 !

  • 1 Lire le dossier en pages 32 à 37 de ce numéro
  • 2 Découvrez la nouvelle rubrique Santé mentale en pages 38 à 40 de ce numéro
  • 3 Lire en page 13 de ce numéro
  • 4 Un bel exemple en page 31 de ce numéro
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr