Arnaud Bazin (A 81) ses intentions à la tête de la section Animal et Société du Sénat - La Semaine Vétérinaire n° 2022 du 23/02/2024
La Semaine Vétérinaire n° 2022 du 23/02/2024

Société

ANALYSE GENERALE

Auteur(s) : Par Marine Neveux

Alors que la section reprend son travail sur la législation en matière de bien-être animal, notre confrère sénateur livre les premiers sujets de réflexion qu’ils vont aborder au cours des mois à venir.

« La section intervient très en amont sur les thèmes relatifs à l’animal et à la société », explique Arnaud Bazin, reconduit à la présidence de la section « Animal et Société » du Sénat. Les auditions et travaux de la section visent à éclairer les sénateurs, à aborder et à préparer avec recul les sujets de société. Le panel des personnes interrogées lors des auditions est large, pour diversifier la réflexion.

Quelles thématiques en vue ? Les premières réunions devraient réaliser un état des lieux du bien-être des animaux de rente avec des associations welfaristes, afin d’appréhender leurs préoccupations, notamment en matière de transport. Sujet d’actualité car la Commission européenne a fixé des objectifs en proposant la révision du règlement 1/2005 sur le transport d’animaux vivants. Dans un communiqué de presse en date du 7 décembre 2023, elle a annoncé la parution de la proposition de loi sur le bien-être des animaux pendant le transport et les opérations annexes.

Par ailleurs, notre confrère poursuivra les échanges avec les associations s’occupant des animaux de compagnie.

Des réflexions autour de la pratique vétérinaire

Autres thèmes qui seront à l’agenda de la section du Sénat : celui du contrôle des sociétés d’exercice par les vétérinaires eux-mêmes et la possibilité d’accès aux soins pour le public. Le comité d’éthique Animal, Environnement, Santé, qui émet des avis ou des recommandations, va, lui, se saisir de la question de l’éthique des soins. « Ce sera une réflexion essentielle dans les mois à venir », poursuit Arnaud Bazin.

Autre problématique : celle des soins proposés aux animaux de rente dans les zones périurbaines, avec un maillage vétérinaire en pratique rurale souvent tendu.

Enfin, lors de la dernière mandature, la section du Sénat avait abordé les alternatives aux animaux de laboratoire. La réflexion se poursuivra donc.

À plus long terme, Arnaud Bazin retient aussi les débats autour de la végétalisation de l’alimentation humaine, les insectes, les aliments cellulaires. « Je travaille sur la végétalisation de l’alimentation suite à une saisine de l’Assemblée nationale », conclut-il.

La section

La section comprend 17 membres. Sa présidence est assurée par Arnaud Bazin (Val-d'Oise). 4 vice-présidents officient à ses côtés : Samantha Cazebonne (Français hors France, cheffe d’établissement de l’enseignement secondaire), Anne Chain-Larché (Seine-et-Marne, pharmacienne), Raphaël Daubet (Lot, profession libérale) et Gisèle Jourda (Aude, cadre territorial). Laurent Somon, vétérinaire (A 81), fait aussi partie du groupe. Il a pratiqué dans le Bernavillois (Somme) et a été élu sénateur dans la Somme en 2020.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr