Prêt à donner votre langue au ChatGPT ? - La Semaine Vétérinaire n° 2021 du 16/02/2024
La Semaine Vétérinaire n° 2021 du 16/02/2024

EDITO

Auteur(s) : Marine Neveux

MARINENEVEUX.jpg

Assistance à la recherche médicale, formation et éducation, interprétation des symptômes, conseils généraux, réponses aux questions fréquentes, documentation médicale, amélioration de la communication client : autant d’items auxquels ChatGPT prétend apporter une aide dans la pratique vétérinaire. En effet, nous avons interrogé le célèbre robot conversationnel sur ce qu’il pourrait apporter, il en retire ces 7 axes, mais répond aussi avec un certain talent de modération : « Il est important de noter que bien que ChatGPT puisse être une ressource précieuse, il ne remplace pas la consultation directe avec un vétérinaire. Les informations fournies par ChatGPT doivent être utilisées comme un complément aux connaissances et à l’expérience des professionnels de la santé animale. »

En un an, le célèbre chatbot basé sur l’intelligence artificielle s’est affiné. Depuis novembre dernier, les utilisateurs peuvent notamment créer des chatbots sur mesure. Par exemple, ils peuvent concevoir un GPTs « vétérinaire référé sur telle ou telle spécialité », qui sera configuré pour utiliser les sources de données qu’on lui aura indiquées pour en améliorer la pertinence.

Des limites perdurent néanmoins comme le manque d'acuité à distinguer les fake news, la génération parfois d’hallucinations, une incidence environnementale non négligeable…

Des vétérinaires commencent à avoir recours à l’outil dans leur pratique quotidienne* pour leur compte rendu de consultation, répondre à des questions, etc. Les outils de l’intelligence artificielle (IA) ouvrent un nouveau champ des possibles, de nouvelles sphères comme celle de la RH, de l’évaluation de la satisfaction client, etc. En pratique vétérinaire, on peut s’attendre à de futures utilisations exploitant les capacités de synthèse de l’IA.

Alors, prêt à donner votre langue au chat ?

  • *Lire en pages 10 et 11 de ce numéro
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr