ÉcoAntibio 3 : le plan de la continuité ? - La Semaine Vétérinaire n° 2019 du 02/02/2024
La Semaine Vétérinaire n° 2019 du 02/02/2024

EXPRESSION

Auteur(s) : Propos recueillis par Michaella Igoho-Moradel

Le plan ÉcoAntibio 3 entre dans le cadre d’une feuille de route interministérielle de lutte contre la résistance aux antimicrobiens. Son objectif : maintenir les bons résultats engagés lors des deux précédents plans. Les praticiens sont prêts à relever ce défi.

David Quint (T 03)

Praticien en Corrèze et vice-président du Syndicat national des vétérinaires d'exercice libéral (SNVEL)

DavidQuint-NB.jpg

Il nous faut rester vigilants

L’arsenal thérapeutique disponible pour la médecine vétérinaire est régulièrement contesté. Le débat n’est pas clos et il nous faut rester vigilants. Ces plans français restent utiles pour garder notre mobilisation et montrer que nous ne sommes pas inactifs. ÉcoAntibio 3 ne demande plus de réduction drastique là où le travail a déjà été fait sur les quantités. Il active d’autres leviers de formation et de prévention auprès des parties prenantes, y compris des citoyens. Il y a cependant un objectif chiffré pour les animaux de compagnie car les résultats des plans précédents sont les moins visibles en matière de réduction des quantités d'antibiotiques. Des efforts ont bien entendu été faits par les praticiens canins, modifiant le profil des prescriptions sur le plan qualitatif. L’AFVAC* a également fait un énorme travail de conseil pour aider à changer les pratiques, et c’est visible ! Cet objectif légitime de réduction sera surveillé car, en professionnels responsables, nous souhaitons évidemment que les pratiques soient bonnes. Lors du bilan, nous ne manquerons pas de faire état de tout ce qui a été fait.

Brice Maytie (N 94)

Praticien à La Bruffière (Vendée) et référent Antibiotique secteur bovins allaitants

BriceMAYTIE.jpg

ÉcoAntibio 3, c’est des mesures de formation et d’accompagnement des praticiens

Le plan ÉcoAntibio 3 renforce le réseau des référents en antibiothérapie. Il est désormais pleinement inscrit dans ce dernier volet. Une des nouveautés d’ÉcoAntibio 3 étant que les référents ont des missions élargies aux antimicrobiens. Pour accompagner au mieux les praticiens, nous serons formés sur ces sujets, notamment sur l’usage des protozoaires. Comme les volets précédents, le plan ÉcoAntibio 3 prévoit des mesures de formation et d’accompagnement des praticiens. Celles-ci devraient permettre de maintenir une bonne dynamique. Toutefois, les praticiens regrettent que ces plans soient aussi, pour eux, synonymes de contraintes. D’importants efforts leur ont été demandés pour réduire leur consommation d’antibiotiques, sans réelles aides particulières en retour. Je retiens toutefois que le plan ÉcoAntibio 3 ne contient pas d’objectifs chiffrés pour les animaux d’élevage, ce qui est une bonne chose !

Nicolas Gay (A 78)

Référent Antibiotique secteur canin

Nicolas_GayNB.jpeg

Cet objectif de réduction de 15 % est largement atteignable

Cet objectif de réduction de 15 % est largement atteignable. Il y a évidemment des impondérables comme le degré de médicalisation des chiens et des chats dans les années à venir. Mais je retiens que lors du plan ÉcoAntibio 1, les praticiens canins ont fait un effort remarquable en réduisant de 19,5 % leur recours aux antibiotiques. Cette performance vertueuse est renouvelable. Les vétérinaires seront accompagnés dans cette démarche (réglementation, outil Calypso, modules de formation et d’information pour une prescription raisonnée, sur les consensus relatifs aux durées de traitement, sur les réévaluations éventuelles des posologies). Il faut aussi poursuivre les efforts de prévention (vaccination, hygiène, etc.). Des webinaires vont être organisés par l’AFVAC* en partenariat avec Statibio. Ces mesures d’accompagnement devraient être efficaces. Par ailleurs, les praticiens sont suffisamment rigoureux et responsables pour savoir que leur action s’inscrit dans le cadre d'un enjeu sanitaire planétaire (One Health) dont ils sont partie prenante.

  • *Association Française des Vétérinaires pour Animaux de Compagnie
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr