Extension de la maladie hémorragique épizootique en France et à travers l'Europe - La Semaine Vétérinaire n° 2016 du 05/01/2024
La Semaine Vétérinaire n° 2016 du 05/01/2024

DOSSIER

Auteur(s) : Clothilde BardeClothilde BardeClothilde BardeClothilde Barde

Alors que le virus de la maladie hémorragique épizootique (MHE), maladie virale infectieuse, non contagieuse, à transmission vectorielle (culicoïdes), qui touche les ruminants domestiques et sauvages, avait été détecté pour la première fois le 28 octobre 2022 en Italie, il s’est étendu en Europe au cours de l’année 2023. Ainsi, après avoir envahi toute l’Espagne puis le Portugal, il a atteint le sud-ouest de la France le 4 septembre 2023 avec, à la date du 16 novembre 2023, 3 330 foyers recensés dans des élevages français répartis sur onze départements. La maladie, à l'origine de signes cliniques variés et de lésions diverses chez les bovins, est encadrée en France par des mesures de surveillance, de prévention et de lutte décrites dans un arrêté ministériel publié le 23 septembre 2023.

Diminuer l'impact environnemental de l'élevage de bovins : un fort enjeu d'avenir

Pour atteindre l'objectif de neutralité carbone d'ici à 2050 en Europe, l'élevage doit réduire drastiquement (- 46 %) ses émissions de gaz à effet de serre. Dans cette optique, en France, la Stratégie nationale bas-carbone (SNBC) révisée en avril 2020, développe des actions pour réduire le nombre et la taille des cheptels avec des animaux plus productifs, améliorer la conduite d'élevage bovine ou revenir à un système alliant polyculture et élevage. Cependant, il est important que la production française ne diminue pas plus vite que la consommation, afin de ne pas devoir augmenter les importations et de garantir une action globale, sachant que la zone Europe ne représente que 8 % des bovins à l'échelle mondiale.

Tuberculose bovine : des mesures de prévention et d'accompagnement renforcées

Face à la progression de la tuberculose bovine en France, des formations sont proposées aux éleveurs et leurs forfaits d’indemnisation sont augmentés lors d'abattages diagnostiques. Par ailleurs, une expérimentation vaccinale a été lancée au printemps 2023 en région Nouvelle-Aquitaine sur le blaireau, réservoir potentiel de la maladie.

FCO : émergence de plusieurs foyers en Europe

Une épizootie de fièvre catarrhale ovine (FCO) de sérotype 3 a débuté aux Pays-Bas le 6 septembre 2023. Le virus a ensuite été détecté en Belgique, en Allemagne et au Royaume-Uni. En parallèle, une nouvelle souche de FCO de sérotype 8 a été détectée en France le 4 août 2023 (Aveyron) avant de se propager sur le territoire.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr