Un outil pour évaluer l’écoresponsabilité des fournisseurs - La Semaine Vétérinaire n° 2013 du 01/12/2023
La Semaine Vétérinaire n° 2013 du 01/12/2023

Sobriété écologique

ANALYSE GENERALE

Auteur(s) : Par Fabrice Jaffré

Afin de permettre aux praticiens de faire un choix éclairé, l’association ÉcoVéto met à leur disposition un questionnaire interrogeant les sociétés auprès desquelles ils se fournissent sur leur impact environnemental.

L'activité vétérinaire, par les émissions de gaz à effet de serre, la consommation de ressources, la production de déchets, ou encore la pollution des sols, de l'eau et de l'air (qu'elle soit directe ou indirecte), a une répercussion sur l'environnement et la biodiversité. Le vétérinaire peut alors, sans compromis sur la qualité des soins dispensés, établir un bilan carbone de la clinique pour connaître les principaux postes d'émission de gaz à effet de serre (GES), afin d'échafauder un plan d'action. Celui-ci comprendra des mesures de sobriété et d'optimisation propres à la clinique et à différents postes, comme les dépenses énergétiques, le transport, les gaz anesthésiques, les achats, les déchets, etc.

Mesurer le niveau d'engagement 

Toutefois, les premières études d'impact environnemental effectuées dans les cliniques vétérinaires confirment ce qui est maintenant bien mesuré dans le monde de la santé, notamment par le think tank The Shift Project 1 : les achats (médicaments, consommables médicaux, matériel médical) représentent le poste principal d'émissions de gaz à effet de serre des structures de soins. Mais comment savoir quel médicament, quel consommable, quel matériel est moins émetteur de GES, respecte davantage la biodiversité et pollue moins qu'un autre ? Ou, plus largement, quel fournisseur a entamé une véritable transition écologique ?

C'est la problématique à laquelle veut répondre l'association ÉcoVéto2, avec Quepaprev (Questionnaire écoresponsabilité des parties prenantes vétérinaires), qui est un exemple de questionnaire à adresser à ses fournisseurs. « Cette proposition de questionnaire a été conçue pour les vétérinaires, afin qu'ils aient un outil leur permettant d'interroger leurs fournisseurs sur leur engagement dans la transition écologique », indique William Addey (A 03), vétérinaire en Seine-Maritime et coauteur du questionnaire. « Le document est sous licence CC-BY-SA, ce qui permet au vétérinaire, s'il le souhaite, de le modifier afin de l'adapter à ses besoins spécifiques. » Concrètement, le questionnaire, précédé d'un rappel sur l'intérêt de la démarche, comporte cinq questions qui abordent successivement la logistique, le climat, l’empreinte carbone, la biodiversité et les partenariats. La deuxième partie énumère quelques éléments d'aide à la compréhension. ÉcoVéto reste à la disposition des vétérinaires qui souhaiteraient un accompagnement dans l'interprétation des réponses reçues.

Favoriser la transparence et les bonnes pratiques

« Il ne s’agit pas de comparer les fournisseurs, mais de mettre en valeur ce qui a déjà été fait et ce qui va l’être, précise Morgane Battistella (Liège 10), vétérinaire en Seine-Maritime et coautrice du document. Le questionnaire permet en effet de recueillir et de partager des bonnes pratiques, de favoriser la transparence et d'inciter les parties prenantes à intégrer les préoccupations environnementales des vétérinaires ».

Le formulaire actuellement disponible est une deuxième version, ajustée. La première édition, mise en place en 2022, a d'ores et déjà révélé quelques bonnes pratiques ou objectifs déclarés par des laboratoires, comme des changements de matières premières vers du végétal, un objectif de neutralité carbone en 2030, la réduction de la dépendance aux énergies fossiles en faveur d'énergies renouvelables, l'utilisation d'emballages biosourcés, etc.

Le questionnaire est téléchargeable à l'adresse https://lstu.fr/quepaprev. Des informations complémentaires peuvent être obtenues en envoyant un courriel à l'adresse quepaprev@ecoveto.fr.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr