Dialoguer pour avancer - La Semaine Vétérinaire n° 2005 du 06/10/2023
La Semaine Vétérinaire n° 2005 du 06/10/2023

EDITO

Auteur(s) : Michaella Igoho-Moradel

MICHAELLAMORADEL1.2.jpg

Des communiqués, des interviews qui s'enchaînent : le feuilleton du bras de fer entre l’Ordre et des groupes vétérinaires se poursuit et tient en haleine la profession. Le 28 septembre dernier, celui-ci a pris une toute autre tournure lorsque l’Ordre a annoncé sa décision de radier des cliniques vétérinaires. Celle-ci a l’effet d’un tsunami dans le microcosme vétérinaire. Signal fort, Jacques Guérin, président de l’Ordre n’est pas le seul signataire de ce communiqué mais aussi l’ensemble des présidents des Conseils régionaux de l'Ordre des vétérinaires. L’Ordre entend démontrer que la profession fait bloc. Du côté des groupes vétérinaires concernés, on affiche la stupéfaction et l’incompréhension. Et pour cause, pas moins de 200 cliniques vétérinaires, dont la mise en conformité vis-à-vis de la réglementation est attendue par l’Ordre, seraient visées par ces radiations. L’épée de Damoclès va-t-elle finir par tomber ? Les groupes vétérinaires réclament un délai raisonnable pour revoir leur documentation juridique quand l'Ordre leur demande de passer de la parole aux actes. En réaction, le Syngev ne cesse de clamer sa bonne foi et dénonce une décision « arbitraire » qui divise la profession. Chacun y va de sa diatribe … toujours dans l’intérêt de la profession. La sortie de crise par le dialogue est-elle encore possible ? Cette solution serait t-elle l’unique voie pour aplanir les divergences ? Un tiers médiateur aura la lourde tâche d’y parvenir en privilégiant le fond. Le ministère de l’Agriculture doit en faciliter la désignation. La tâche n’est pas aisée car ce dernier doit être un fin connaisseur du dossier. Le Conseil d’Etat peut-il jouer ce rôle ? Ou tout autre habile médiateur ? Suite et peut-être réponse au prochain épisode !

Lire dossier en pages 36 à 41 de ce numéro.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr