Une pododermatite prise en charge par photobiomodulation - La Semaine Vétérinaire n° 2004 du 29/09/2023
La Semaine Vétérinaire n° 2004 du 29/09/2023

Dermatologie

FORMATION CANINE

Auteur(s) : Lauranne Machou

La photobiomodulation consiste en l’application sur la peau de lumière avec des longueurs d’onde spécifiques, qui modulent l’activité cellulaire. Cette technique facilite la cicatrisation des plaies postopératoires, traumatiques ou auto-induites chez le chien et le chat. Elle a été utilisée ici dans la gestion d’une pododermatite récidivante chez une lapine.

Cas clinique

Anamnèse

Une lapine entière de 9 mois a présenté plusieurs épisodes de pododermatite discrète traitée localement par une pommade à base de miel et d’huiles essentielles. Elle a accès à un tapis adapté et à une litière de chanvre, nettoyée régulièrement. Puis la sévérité des lésions (infectées) a nécessité la mise en place d’un traitement antibiotique par voie orale (doxycycline 5 mg/kg, deux fois/j) et anti-inflammatoire (méloxicam 1 mg/kg en une prise quotidienne). Celui-ci a permis une nette amélioration des lésions. Divers autres par voie locale ont ensuite été mis en place successivement, seuls ou conjointement à un par voie orale : pommade de sulfadiazine argentique (antibiotique bactériostatique et ions argent bactéricides), collyre contenant des agents régénérants (RGTA, ReGeneraTing Agents), soin local émollient et apaisant (huile de soja, huile essentielle de cajeput et allantoïne), solution corticoïde cutanée en spray (acéponate d’hydrocortisone). Cependant, malgré une amélioration transitoire, une rechute a été constatée systématiquement, ce qui motive une nouvelle consultation.

Examen clinique

L’examen général ne révèle pas d’anomalie. La note d’état corporelle est évaluée à 5/9. Une pododermatite bilatérale modérée est constatée, associant dépilation et érythème marqués.

Diagnostic

Le diagnostic de pododermatite bilatérale récidivante est posé.

Traitement

Un traitement anti-inflammatoire (méloxicam 1 mg/kg/j per os) est repris pendant 4 jours. Trois injections d’antibiotique (benzylpénicilline 84 000 UI/kg voie sous-cutanée) sont réalisées à 3 jours d’intervalle. Une séance de photobiomodulation (système Phovia de Vetoquinol) est réalisée lors de la 3e injection. Après avoir reconstitué le gel avec les chromophores, ce dernier est appliqué sur les plaies. Deux séances sont réalisées successivement. Le contrôle à 4 jours révèle une disparition de l’érythème. Celui à 12 jours une repousse du poil en fin duvet. Celui à 1 mois ne met pas en évidence de récidive.

Discussion

La photobiomodulation utilise différentes longueurs d’onde du visible produites par l’interaction d’une lampe LED et de chromophores contenus dans un gel. Elle interfère avec l’activité cellulaire et accélère la cicatrisation. Au niveau moléculaire, elle diminue l’inflammation en diminuant la production de cytokines pro-inflammatoires comme l’interleukine ou le facteur de nécrose tumorale (TNF) alpha. Elle favorise la granulation en augmentant le facteur de croissance des fibroblastes et celui de croissance de l’endothélium vasculaire, facilitant ainsi l’angiogenèse. Elle facilite l’épithélialisation par son action profacteur de croissance de l’épithélium. Plus largement, elle impacte les facteurs de transcriptions qui influencent la synthèse de protéines, la migration cellulaire, le dépôt de matrice extracellulaire, la croissance bactérienne. Ces propriétés semblent intéressantes dans le cadre d’une plaie récidivante ou peu évolutive.

  • Bibliographie 
  • Marchegiani A., Spaterna A., Cerquetella M. Current applications and future perspectives of fluorescence light energy biomodulation in veterinary medicine. Veterinary Sciences. 2021;8(2):20.
  • Marchegiani A., Fruganti A., Bazzano M., et al. Fluorescent light energy in the management of multi drug resistant canine pyoderma : a prospective exploratory study. Pathogens. 2022;11(10):1197.
  • Scapagnini G., Marchegiani A., Rossi G., et al. Management of all three phases of wound healing through the induction of fluorescence biomodulation using fluorescence light energy. In : Dai T., Wu MX., Popp J., éditeurs. Photonic Diagnosis and Treatment of Infections and Inflammatory Diseases II. SPIE. 2019. p. 31.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr