Vertérinaire - La Semaine Vétérinaire n° 2003 du 22/09/2023
La Semaine Vétérinaire n° 2003 du 22/09/2023

EDITO

Auteur(s) : Valentine Chamard

VALENTINECHAMARD.jpg

« Faire sa part ». C’est le leitmotiv qui pourrait résumer la démarche de tout un chacun dans la lutte contre le réchauffement climatique. Alors que la sixième limite planétaire1 (sur les neuf définies), vient d’être franchie, comment, chaque individu à son niveau, peut-il contribuer à en estomper les effets ? En ce qui concerne la profession vétérinaire, pilier du concept One Health, dont fait partie la santé environnementale, des outils sont disponibles pour pratiquer de façon plus vertueuse. Si l’impact environnemental des médicaments notamment, dont les antiparasitaires et antibiotiques, reste une pierre d’achoppement en dépit de l’usage de plus en plus raisonné qui en est fait, la conscience écologique des praticiens est bien présente. La récente création de l’association Vétérinaires pour la biodiversité en est un exemple. Pour nombre de praticiens, force est de constater que construire ou rénover sa clinique passe désormais par la case écoconception2, que ce soit dans le choix des matériaux, l’agencement des locaux, les pratiques de recyclage mises en place, etc. L’association Éco Véto, pionnière dans cette réflexion, lance d’ailleurs la Fresque de la Clinique Vétérinaire3, Fresque du Climat spécifiquement adaptée aux établissements vétérinaires, organisée par des fresqueurs eux-mêmes du métier. Si la planète ne peut être que gagnante suite à l’application de telles initiatives, il n’en demeure pas moins que le confort au travail optimisé et les économies réalisées à terme, bénéficient en premier à l’équipe vétérinaire. Alors, prêts à faire votre part ?

  • 1. Celle du cycle de l’eau douce. urlz.fr/nEof
  • 2. Voir dossier p. 36-41 de ce numéro.
  • 3. Voir p. 10-11 de ce numéro.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr