Le profil des libéraux - La Semaine Vétérinaire n° 2002 du 15/09/2023
La Semaine Vétérinaire n° 2002 du 15/09/2023

Benchmarking

ANALYSE GENERALE

Auteur(s) : Par Marine Neveux

L’Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les professions libérales (OMPL) a publié son baromètre des entreprises libérales pour l’année 2022. L’occasion d’appréhender les tendances de ce secteur, dont font partie les vétérinaires.

L’OMPL a remis son baromètre pour 2022. Créé en 2005 par l’Union nationale des professions libérales et les cinq syndicats représentatifs des salariés, cet organisme a pour mission de suivre l’évolution de l’emploi et des qualifications dans quatre secteurs (cadre de vie, santé, juridique, technique) représentant 11 branches qui ont des caractéristiques communes, en tant que dynamisme économique et tissu du territoire. Les vétérinaires, comme les autres entreprises libérales, en sont des maillons essentiels.

Le salariat toujours en croissance

Globalement, les entreprises emploient 4,7 salariés. Les effectifs sont en croissance dans toutes les branches, néanmoins la part de ceux travaillant dans une entreprise de moins de 20 salariés recule, ce qui montre que les entreprises de taille plus importante progressent. En outre, les emplois salariés sont très majoritairement féminins, avec 83,7%, et c’est encore plus net dans le secteur de la santé avec 89,1 %. Le contrat à durée indéterminé (CDI) est majoritaire avec une moyenne de 84,3 % et la part des contrats à durée déterminée (CDD) est avec une tendance à la baisse. Ces derniers sont plus fréquents chez les jeunes salariés de moins de 35 ans (ils travaillent trois fois plus souvent dans le cadre d’un CDD que ceux de la tranche d’âge intermédiaire). En outre, plus des deux tiers des salariés travaillent à temps complet, l’OMPL note un repli de l’emploi à temps partiel par rapport à 2010. Il observe une féminisation plus marquée de ce dernier, ainsi qu'une progression avec l’âge (42,4 % des salariés de plus de 50 ans).

La proportion de salariés de moins de 35 ans reste la plus importante (37,9 %), ce qui est logique car c’est souvent une phase de gain d’expérience avant l’installation. Néanmoins, l’observatoire note une tendance au vieillissement des effectifs salariés, mais cela est moins marqué chez les cadres.

Plus d’un tiers des effectifs sont concentrés dans trois régions : Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie.

Un turnover élevé

La mobilité n’échappe pas au secteur des libéraux, toutes branches confondues. Les vétérinaires le savent aussi : l’enjeu de la fidélisation de l’équipe est réel. Dans le champ de l’OMPL, le turnover est important : 20,2 %, et cela tend à augmenter. Ce sont les salariés âgés de moins de 35 ans qui ont le plus fort taux de rotation (36,9 %), de même que les cadres (25 %). L’acquisition de l’expérience professionnelle peut ainsi se faire dans plusieurs structures. C'est en Île-de-France que le turnover est le plus élévé.

Côté éco…

Les indicateurs économiques moyens des sociétés montrent 1 657 788 euros de valeur ajoutée (générée par l’entreprise dans le cadre de son activité), ces montants étant même plus élevés dans le secteur de la santé. Mais avec un taux de profitabilité moyen (EBE/CA, excédent brut d’exploitation/chiffre d’affaires) de 5,6 %, le baromètre indique que ces sociétés du champ de l’OMPL présentent des performances plutôt faibles.

La parité n’est pas encore là en termes de salaire… Les rémunérations médianes jouent en faveur des hommes, même si l’écart n’est pas le plus marqué chez les professions de santé. Dans la catégorie cadres, la rémunération médiane des femmes correspond à 94,1 % de celle des hommes dans le secteur de la santé, à 83,3 % dans le secteur juridique… C’est un différentiel déjà pointé aussi dans la profession vétérinaire, où, à caractéristiques strictement identiques (poste, années d’expérience…), les femmes gagnent en moyenne 9,3 % de moins que les hommes, selon une étude1 publiée en novembre 2022 par des épidémiologistes et des économistes de la santé de l’École nationale vétérinaire de Toulouse (Haute-Garonne) et le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement2.

La rémunération nette annuelle comporte des spécificités régionales, avec le différentiel le plus élevé en Île-de-France qui possède le plus fort revenu médian net annuel.

L’enjeu de la qualité de vie au travail

Chiffres rassurants appuyés par le bilan de l’OMPL, l’emploi a été épargné, et même stimulé à partir de 2020. Il est dynamique pour les laboratoires de biologie médicale et les cliniques vétérinaires !

Interrogés sur la qualité de vie au travail, les salariés font émerger trois grandes tendances : 15,8 % sont enthousiastes, 59,9 % partiellement satisfaits et 24,3 % dépités.

Les principales sources d’inquiétude sont, du côté des salariés, le manque de personnel, et du côté des employeurs, l’évolution du cœur du métier.

La qualité de vie au travail reste un enjeu majeur dans un contexte tendu de l’emploi3. Le bilan de l’OMPL insiste sur le fait que « fidéliser les salariés en poste et attirer de nouveaux profils constituent des enjeux pré gagnants pour les entreprises libérales. La qualité de vie au travail doit être placée comme une valeur distinctive de l’entreprise sous peine de ne plus mobiliser les compétences et la qualité des savoir-faire nécessaires à la poursuite de l’activité. » Quatre leviers d’action sont en exergue : repenser la gestion des ressources humaines, favoriser l’esprit d’équipe, faire correspondre la formation aux besoins de terrain, prendre en compte la reconnaissance.

L'OMPL

L’OMPL rassemble 11 branches professionnelles dans trois secteurs. Celles-ci sont toutes adhérentes à une convention collective et cotisent à l’OPCO EP (Opérateur de compétences des entreprises de proximité).

- Secteur cadre de vie technique : entreprises d’architecture, cabinets ou entreprises d’expertises en automobile ;

- Secteur juridique : études d’administrateurs et mandataires judiciaires, cabinets d’avocats, offices de commissaires-priseurs judiciaires et sociétés de ventes volontaires de meubles aux enchères publiques, études d’huissiers de justice ;

- Secteur santé : cabinets dentaires libéraux, laboratoires de biologie médicale extra-hospitaliers, cabinets médicaux, pharmacie d’officine et établissements de soins vétérinaires (qui rentrent dans ce secteur santé au sens large).

  • 1. urlz.fr/nypD
  • 2. Inégalités salariales hommes-femmes : des progrès restent à faire, La Semaine Vétérinaire n° 1974 du 27 janvier 2023. urlz.fr/nypK
  • 3. Le bien-être au travail, le nouveau graal, La Semaine Vétérinaire n° 1995 du 23 juin 2023. urlz.fr/nypR
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr