Poursuite des acquisitions et coups de frein - La Semaine Vétérinaire n° 2000 du 25/08/2023
La Semaine Vétérinaire n° 2000 du 25/08/2023

ANALYSE GENERALE

Auteur(s) : VALENTINE CHAMARD

Parce que depuis trois ans, c’est LE sujet dont toute la profession parle, La Semaine Vétérinaire dessine régulièrement le panorama de la consolidation des structures vétérinaires en France. La dernière rétrospective, datée de mars 2023, se fait l’écho de la situation : poursuite des acquisitions, opérations de deuxième niveau, mais aussi pause pour le leader français IVC Evidensia. 2022 a ainsi d’abord été une année de consolidation pour de nombreuses cliniques, avec un volume d’acquisitions sans précédent. Fin 2022, 24 % des vétérinaires canins travaillaient dans les dix principaux groupes (soit une hausse de 11 % en un an). Cette accélération s’est accompagnée de l’arrivée de nouveaux capitaux, notamment pour les principaux réseaux français (MonVéto, Sevetys, Univet). En parallèle, les équipes supports des différents groupes se sont structurées, et une stratégie de recrutement a été mise en place auprès des jeunes diplômés pour éviter l’écueil de ces dernières années. Aussi l’annonce d’IVC Evidensia, en septembre 2022, de marquer une pause dans ses acquisitions a-t-elle été une surprise. Sevetys a également fait le choix de réduire la voilure, en raison du contexte économique international moins favorable. La décision alors en attente du Conseil d’État face au recours de quatre cliniques radiées par le Conseil national de l’Ordre des vétérinaires (Cnov) ajoutait alors une incertitude quant à l’avenir*.

  • *Le Conseil d’État a estimé le 10 juillet 2023 que les établissements de soins vétérinaires doivent être majoritairement contrôlés par des vétérinaires qui y exercent, confirmant l’interprétation de la réglementation par le Cnov.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr