Nantes est dans la place - La Semaine Vétérinaire n° 2000 du 25/08/2023
La Semaine Vétérinaire n° 2000 du 25/08/2023

ANALYSE GENERALE

Auteur(s) : Tanit Halfon

En janvier 1977, le ministre de l’Agriculture Christian Bonnet posait la première pierre de la quatrième école nationale vétérinaire de France. La future Oniris devait sa naissance au travail de la commission Larrat, regroupant des parlementaires et présidée par René Larrat, vétérinaire inspecteur. Cette commission, mise en place en 1961 à la demande du ministre Edgar Pisani, avait pour objectif de faire un état des lieux de l’enseignement vétérinaire français. La proposition d’ouvrir une nouvelle école fut retenue alors même qu’auparavant, il avait été question d’en fermer une voire deux (Toulouse et Lyon) ! Les raisons de cette décision étaient multiples… et tenaient notamment à l’évolution des besoins des filières d’élevage. Nantes n’était pas la seule option possible pour accueillir cette nouvelle école : la ville de Rennes avait aussi été envisagée.

  • À voir aussi : « L’École nationale vétérinaire de Nantes : histoire de son origine à son ouverture ». Thèse vétérinaire de Jean-Luc Gerbier, 1987.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr