L’enseignement vétérinaire n’échappe pas au privé - La Semaine Vétérinaire n° 2000 du 25/08/2023
La Semaine Vétérinaire n° 2000 du 25/08/2023

ANALYSE GENERALE

Auteur(s) : Tanit Halfon

Jusqu’à peu, les études vétérinaires relevaient du monopole de l’État. Après les deux premières écoles historiques à Lyon (Rhône) et à Alfort (Val-de-Marne) dont la naissance remonte aux années 1760, une troisième puis une quatrième école vétérinaire publique sont créées en 1825 à Toulouse (Haute-Garonne) puis en 1979 à Nantes (Loire-Atlantique). Un peu plus de quarante ans plus tard, et dans un contexte de besoins en compétences vétérinaires, une cinquième école voit enfin le jour, mais avec un changement majeur : il s’agit d’une école privée, la première et pour l’instant la seule de France. Ce cursus vétérinaire privé est porté par l’établissement d’enseignement supérieur à but non lucratif UniLaSalle, qui en a défendu le projet pendant une dizaine d’années. Un temps mis dans les tiroirs, celui-ci est finalement revenu officiellement sur le devant de la scène en 2020 au cours des discussions parlementaires1 sur le projet de loi de programmation de la recherche pour les années 2021 à 2030. C’est lors de l’examen du texte au Sénat, après son passage à l’Assemblée nationale, qu’il a été proposé d’ajouter un amendement autorisant l’ouverture de la formation vétérinaire à des établissements d’enseignement supérieur privés à but non lucratif. Malgré les critiques2 et un recours au Conseil constitutionnel, l’ouverture au privé a été officiellement actée… aboutissant à une première rentrée pour 100 étudiants en septembre 2022, sur le campus lasallien de Rouen (Seine-Maritime)3. Cette décision s’inscrit dans une dynamique plus globale, et mondiale, de privatisation de l'enseignement supérieur. En France, selon le dernier état des lieux sur l’enseignement supérieur (paru en 2022), depuis 2011, c’est le privé qui connaît la plus forte progression de ses effectifs : 46 %, contre 16 % dans le public pour la même période. En 2021, une inscription sur quatre s’est faite dans le secteur privé.

  • 1. Voir article sur le site lepointveterinaire.fr : urlz.fr/mGrF
  • 2. Voir « Les syndicats accusent », La Semaine Vétérinaire n° 1878 du 4 décembre 2020. urlz.fr/mGrP
  • 3. Voir article sur le site lepointveterinaire.fr : urlz.fr/j8Iv
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr