Covid-19, la profession en première ligne - La Semaine Vétérinaire n° 2000 du 25/08/2023
La Semaine Vétérinaire n° 2000 du 25/08/2023

ANALYSE GENERALE

Auteur(s) : Michaella Igoho-Moradel

2020, une année pas comme les autres pour la profession. Le Covid-19 a chamboulé les habitudes et les certitudes. Durant cette période exceptionnelle, les Français étaient confinés, les vétérinaires étaient en première ligne pour préserver l’intérêt collectif. Les praticiens ont été amenés à réduire au minimum leurs activités, à éviter les déplacements non nécessaires, à reporter les chirurgies de convenance et les consultations non urgentes. Les écoles nationales vétérinaires ont été contraintes de fermer leurs centres hospitaliers dans un premier temps. Pourtant, au plus fort de la crise sanitaire, nombreux étaient les praticiens qui déploraient des informations contradictoires, des consignes inapplicables, en provenance notamment du ministère chargé de l’Agriculture. Leurs interrogations étaient nombreuses. La crise du Covid-19 a aussi représenté un catalyseur de transformations. Les acteurs de la profession ont été mobilisés, bien que leur implication ait été très encadrée. Le gouvernement a finalement autorisé les laboratoires d’analyses vétérinaires à réaliser des tests PCR pour le diagnostic du virus Sars-CoV-2, et le renfort vétérinaire a été appelé pour accélérer la vaccination contre le Covid-19. Du côté des industriels de la santé animale, l’élan de solidarité a été sans précédent auprès de leurs praticiens partenaires et du grand public. Durant cette période trouble, le concept One Health a connu ses heures de gloire. Un vétérinaire a fait son entrée au Conseil scientifique Covid-19. La mobilisation pour la mise en œuvre concrète de cette approche se poursuit aujourd’hui.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr