Zoopolitique de "la bête noire" - La Semaine Vétérinaire n° 1997 du 07/07/2023
La Semaine Vétérinaire n° 1997 du 07/07/2023

LIVRE

COMMUNAUTE VETO

Auteur(s) : Michel Bertrou

Difficile à voir il y a à peine cinq décennies, le sanglier, longtemps appelé "la bête noire", emblème du sauvage, est désormais un problème. Omniprésent, jusque dans les villes, responsable d’importants dégâts agricoles (35 millions d’euros annuels) et de nombreuses collisions routières (30 000 par an), jouant également un rôle dans la transmission de maladies (comme la peste porcine) qui menacent les élevages, il est dorénavant un nuisible qu’il faut massivement réguler. On en abat aujourd’hui vingt fois plus qu’au début des années 1970. Si les surpopulations actuelles sont la conséquence des dispositifs mis en place par les chasseurs il y a cinquante ans pour disposer de gros gibier, le sanglier ne peut être réduit au statut de problème à gérer. Il reste un acteur essentiel de nos plaines et de nos forêts. Croisant expériences naturalistes et littéraires, sciences écologiques et cynégétiques, ce livre écrit par deux géographes et écologues montre combien cette espèce nous déborde, déroute nos projets de contrôle sur l’environnement et invite une fois de plus à remettre sur le métier notre manière de cohabiter avec la vie sauvage sur nos territoires.

  • Sangliers : géographies d’un animal politique, de Raphaël Mathevet et Roméo Bondon, Actes Sud (coll. Mondes sauvages), 11,5 x 21,7 cm, 208 pages, 22 €.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr