Trois nouveaux vaccins destinés aux animaux de rente - La Semaine Vétérinaire n° 1997 du 07/07/2023
La Semaine Vétérinaire n° 1997 du 07/07/2023

Marché

PHARMACIE

Auteur(s) : Par Michaella Igoho-Moradel

L’Agence nationale du médicament vétérinaire (Anses-ANMV) a publié le relevé de ses décisions de mai 2023. En plus des octrois d’autorisations de mise sur le marché, des modifications et des abandons ont été rapportés.

L’Agence nationale du médicament vétérinaire (Anses-ANMV) a donné son feu vert pour la commercialisation de trois nouveaux médicaments destinés aux animaux de rente. Un pour l’immunisation active des veaux à partir de 1 semaine d’âge pour réduire les signes cliniques et les lésions pulmonaires causés par l’infection à Mycoplasma bovis, et un autre pour l’immunisation active afin de réduire la colonisation des organes internes (rate, foie, cæcum et ovaires) et l’excrétion fécale des souches sauvages de Salmonella enteritidis. L’Agence a également octroyé une autorisation de mise sur le marché (AMM) pour un traitement des infections respiratoires chez les bovins et les porcins. Par ailleurs, plusieurs résumés des caractéristiques du produit (RCP) ont été modifiés à la suite des données de pharmacovigilance.

Un vaccin contre les infections respiratoires

Protivity (Zoetis) est un vaccin destiné aux bovins afin de réduire les signes cliniques et les lésions pulmonaires causés par l’infection à Mycoplasma bovis. L’immunité apparaît douze jours après la primovaccination. En revanche, sa durée n’a pas été établie. Côté posologie, deux doses de 2 ml chacune doivent être administrées à trois semaines d’intervalle aux veaux à partir de 1 semaine d’âge. La seconde dose doit, de préférence, être administrée de l’autre côté du cou. Primun Salmonella est un nouveau vaccin pour la prévention de la salmonellose aviaire. Il est indiqué pour réduire la colonisation des organes internes (rate, foie, cæcum et ovaires) et l’excrétion fécale des souches sauvages de Salmonella enteritidis. L’immunité commence dans les quatorze jours suivant la première vaccination et dans les quatre semaines après la deuxième et la troisième vaccination. Elle assure une protection jusqu’à quatre-vingts semaines après la troisième injection, et jusqu’à quarante semaines après la quatrième, lorsqu’elle est utilisée conformément au calendrier recommandé de vaccination.

Des notices modifiées

L’agence a aussi octroyé une AMM pour le médicament Tylolab Tartrate 200 000 ui/ml (Labiana Life Sciences), une solution injectable de tartrate de lylosine. Chez les bovins, ce médicament traite des infections respiratoires dues à Pasteurella multocida, Trueperella pyogenes ou Fusobacterium necrophorum, et des infections podales due à Fusobacterium necrophorum. Chez les porcins, il permet de prendre en charge les infections respiratoires dues à Pasteurella multocida ou Mycoplasma hyopneumoniae et l’arthrite à mycoplasme due à Mycoplasma hyosynoviae. L’ANMV a également acté la modification des RCP du médicament Toltracox 2,5 % (Virbac) à la rubrique « Temps d’attente ». Chez les poules et les dindes, ce délai est de seize jours pour la viande et les abats. Les temps d’attente des produits Vetrimoxin 48 Heures et Amoxipro injectable du laboratoire Ceva Santé animale ont également été modifiés. La rubrique « Effets indésirables » des notices des médicaments Rabigen Multi et Rabigen Mono, tous deux commercialisés par Virbac, mentionne désormais des vomissements très rarement observés chez les chiens et les chats après administration.

Des abandons d’AMM

Neuf médicaments ont fait l’objet d’abandon d’AMM : Suvaxyn Parvo-E Amphigen (Zoetis) ; Floxyme 50 mg/ml (Andersen) ; Trichorex (Ecuphar) ; Apralan buvable ainsi que Spartrix (Elanco) ; Sergotonine, pommade à l’oxyde de zinc Coophavet, Penetavet et Cortexiline (tous détenus par le laboratoire Boehringer Ingelheim).

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr