Les recommandation de l'EFSA pour améliorer l'hébergement des vaches laitières, des canards, des oies et des cailles - La Semaine Vétérinaire n° 1995 du 23/06/2023
La Semaine Vétérinaire n° 1995 du 23/06/2023

Auteur(s) : Clothilde Barde

Comme l'ont indiqué les experts de l'Agence Européenne de sécurité sanitaire des aliments (EFSA) dans deux avis scientifiques publiés le 16 mai 2023, "les vaches laitières, les canards, les oies et les cailles ont besoin de plus d'espace et de meilleures conditions de logement".

Un espace suffisant pour se déplacer et se reposer constitue un facteur important pour le bien-être des vaches laitières, selon l'un des avis scientifiques portant sur le bien-être animal (BEA) des vaches laitières, des canards, des oies et des cailles, remis par l'EFSA le 16 mai 2023. Ainsi, comme l'indiquent les experts, selon des preuves scientifiques, "le bien-être des vaches attachées en permanence dans des stalles est compromis et cette pratique doit être évitée. Chaque vache devrait également avoir accès à un espace intérieur total – y compris une zone pour s'allonger – d'au moins 9m2". De plus, ils recommandent de donner aux vaches laitières un accès à des pâturages avec des zones drainées et ombragées, de contrôler régulièrement les problèmes de boiteries, de mastites et de troubles métaboliques et d'utiliser des brosses dans tous les systèmes de stabulation libre (c'est-à-dire les systèmes où les vaches ne sont pas attachées) pour permettre aux vaches d'avoir des comportements naturels tels que se gratter et se toiletter le corps. Pour les vaches logées en stalles, elles devraient disposer d'un espace individuel et d'une litière suffisamment épaisse, selon eux.

Des mesures pour les canards, les oies et les cailles

Concernant les canards, les oies et les cailles, les scientifiques ont évalué les systèmes d'élevage destinés aux animaux reproducteurs, ainsi que ceux utilisés pour les oiseaux destinés à la production de viande, de foie gras ou d'œufs. L'EFSA identifie plusieurs dangers ayant un impact négatif sur le bien-être des oiseaux et propose des mesures pour les prévenir. Ainsi, les experts recommandent notamment d'éviter l'utilisation de systèmes d'élevage sous forme de cages pour les canards, les oies et les cailles. En outre, selon eux, "les systèmes actuellement utilisés pendant la période de suralimentation pour la production de foie gras chez les canards et les oies devraient être évités car ils entraînent des conséquences importantes sur le bien-être des oiseaux". L'EFSA conseille également que les oiseaux disposent de plus d'espace et d'enclos enrichis d'une hauteur suffisante pour permettre à une personne d'y pénétrer afin d'inspecter les animaux. Parmi les autres recommandations figurent la nécessité pour les oiseaux aquatiques de disposer d'eau librement accessible pour se baigner ou plonger la tête dans l'eau ; pour les cailles japonaises de disposer de zones et de matériaux fins pour les bains de poussière, de sols solides avec de la litière et des matériaux bruts pour permettre aux oiseaux d'explorer et de chercher leur nourriture, ainsi que d'installations de nidification pour les oiseaux qui pondent des œufs.

Des conseils scientifiques pour accompagner les législateurs

L'avis scientifique sur les vaches laitières et l'avis scientifique sur les canards, les oies et les cailles fournissent donc, en complément des évaluations sur le bien-être des porcs d’élevage, des poulets de chair et des poules pondeuses, des veaux et des animaux pendant le transport, des conseils pour soutenir la prise de décision des législateurs dans le cadre de la révision en cours de la législation de l’Union européenne sur le bien-être des animaux. Une proposition législative de la Commission européenne est attendue pour le second semestre 2023.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr