Entre théorie et pratique - La Semaine Vétérinaire n° 1990 du 19/05/2023
La Semaine Vétérinaire n° 1990 du 19/05/2023

EDITO

Auteur(s) : Clothilde Barde

CLOTHILDEBARDE.jpg

Actuellement, l’importance du bien-être animal (BEA) en élevage n’est plus remise en question. Pourtant, malgré une amélioration de la réglementation européenne sur le sujet, « le BEA en élevage n’a toujours pas atteint un niveau optimal car les règles actuelles ne tiennent pas pleinement compte des évolutions scientifiques, des défis futurs en matière de durabilité, des attentes croissantes de la société et des préoccupations éthiques », selon un rapport d’experts1 publié en octobre 2022. C’est pourquoi de nouvelles évolutions législatives, reposant sur des avis d’experts, sont prévues d’ici à la fin de l’année2, mais seront-elles adaptées ? Ces mesures seront-elles applicables sur le terrain par les professionnels de l’élevage et auront-elles une efficacité réelle sur le BEA ? Autant de questions qui se posent actuellement (lire le dossier en p. 38-43) et qui révèlent, encore une fois, la distorsion pouvant exister entre théorie et pratique. À cet égard, il pourrait d’ailleurs être intéressant de tenir davantage compte de l’avis des principaux intéressés grâce à des enquêtes de terrain, telles que celle que vient de lancer l’association LIT Ouesterel et Happy, sur les motivations et les freins des éleveurs de bovins à s’engager dans une démarche de progrès en matière de santé et de BEA3.

  • 1. Executive summary of the fitness check – EU Animal welfare legislation : bit.ly/3o2DE5Z.
  • 2. Commission européenne. Bien-être animal – Révision de la législation de l’Union : bit.ly/456WcD1.
  • 3. Enquête à destination des éleveurs bovins : Le bien-être animal, j’y vais
    ou pas? bit.ly/3IgqB7Q.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr