Plus d’espèces, moins d’oiseaux - La Semaine Vétérinaire n° 1989 du 12/05/2023
La Semaine Vétérinaire n° 1989 du 12/05/2023

LIVRE

COMMUNAUTE VETO

Auteur(s) : MICHEL BERTROU

Apercevoir une cigogne il y a cinquante ans pouvait engendrer la publication d’un article dans le journal local. À cette même époque, les alouettes étaient en revanche plus nombreuses dans les champs, de même que les hirondelles sur les fils électriques. Les populations d’oiseaux n’ont cessé d’évoluer depuis le dernier âge glaciaire (achevé il y a 12 000 ans) ou les grands défrichements du Moyen Âge qui les ont bouleversées. Ce qui est observé depuis l’avènement de l’âge industriel n’a pas d’équivalent en rapidité. C’est aussi depuis deux siècles que l’étude des oiseaux est devenue plus systématique et que des informations sur certaines espèces ont commencé à être recueillies. Ces inventaires se sont peu à peu affinés, et la masse de données collectées au cours des dernières décennies informe précisément sur l’état de l’avifaune en Europe depuis la fin du xxe siècle. S’inspirant de toutes les sources disponibles, Philippe J. Dubois reconstitue ici l’évolution des différentes espèces d’oiseaux en France depuis 1850. Largement illustré de schémas et de cartes, son livre détaille une dynamique complexe, faite d’apparitions et de disparitions, globalement négative. Il montre que les pertes ne sont pas qualitatives (il y a plus d’espèces présentes) mais quantitatives (il y a beaucoup moins d’oiseaux) et qu’elles touchent davantage les passereaux et les espèces spécialistes. Une histoire contemporaine importante et alarmante.

  • Une histoire contemporaine des oiseaux de France, de Philippe J. Dubois, éditions Delachaux et Niestlé, 26 x 26 cm, 240 pages, 32 €.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr