Nouvelles AMM et modifications de RCP du mois de mars - La Semaine Vétérinaire n° 1989 du 12/05/2023
La Semaine Vétérinaire n° 1989 du 12/05/2023

ANMV

PHARMACIE

Auteur(s) : Par Michaella Igoho-Moradel

En mars 2023, l’Agence nationale du médicament vétérinaire (Anses-ANMV) a validé la mise sur le marché de nouveaux médicaments vétérinaires dont des antiparasitaires à base de sélamectine.

Du nouveau sur le marché. L’Agence nationale du médicament vétérinaire (Anses-ANMV) a octroyé des autorisations de mise sur le marché (AMM) pour Selaspot (Bimeda), une solution spot-on pour chiens et chats, Analeptol (CP-Pharma), une solution injectable pour bovins, chevaux, porcins, chiens et chats, et Milbenin (Pharma VIM), des comprimés à croquer pour chiens.

Des pipettes de sélamectine

Selaspot contient de la sélamectine, une avermectine qui paralyse et/ou tue les invertébrés (insectes, acariens et nématodes). Ce médicament est notamment indiqué dans le traitement et la prévention des infestations par les puces dues à Ctenocephalides spp. Il permet aussi de prévenir la dirofilariose due à Dirofilaria immitis et de traiter la gale des oreilles. Ses nombreuses indications chez les chiens et les chats sont détaillées dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP). La nouvelle gamme d’antiparasitaires externes est composée de plusieurs dosages : 15 mg pour les chats et les chiens de 2,5 kg, 30 mg pour les chiens de 2,6 à 5 kg, 45 mg pour les chats de 2,6 à 7,5 kg, 60 mg pour les chiens de 5,1 à 10 kg et les chats de 7,6 à 10 kg, 120 mg pour les chiens de de 10,1 à 20 kg, 240 mg pour les chiens de 20,1 à 40 kg et 360 mg pour les chiens de 40,1 à 60 kg. Autre antiparasitaire qui a reçu le feu vert de l’ANMV, Milbenin, des comprimés à croquer indiqués dans le traitement des infections mixtes par les stades adultes des cestodes et des nématodes sensibles au praziquantel et à la milbémycine oxime, détaillés dans le RCP. Le produit peut également être utilisé dans la prévention de la dirofilariose (Dirofilaria immitis), si un traitement concomitant contre les cestodes est indiqué. Deux dosages sont disponibles : 2,5 mg/25 mg pour les petits chiens et chiots et 12,5 mg/125 mg pour les chiens.

Un traitement pour les défaillances cardio-vasculaires

L’ANMV valide également la commercialisation du médicament Analeptol, composé d’heptaminol (50 mg/ml) et de diprophylline (50 mg/ml). Chez les bovins, chevaux, porcins, chiens et chats, il est indiqué dans le traitement (analeptique) symptomatique des défaillances cardio-vasculaires et/ou respiratoires aiguës. Chez les adultes bovins, chevaux et porcins, l’administration intraveineuse lente ou intrapéritonéale est à privilégier. Chez les veaux, poulains, porcelets, chiens et chats, la prise se fera par voie intraveineuse lente, intramusculaire ou intrapéritonéale. À noter que 10 mg d’heptaminol et 10 mg de diprophylline par kilogramme de poids corporel correspondent à 2 ml de solution par 10 kg de poids corporel. Le traitement peut être renouvelé au bout de quatre à cinq heures et peut être poursuivi pendant quatre ou cinq jours.

Des modifications d’AMM

Les notices des médicaments à base de flunixine, Flunixin solution injectable 50 mg/ml et Covunil (Norbrook Laboratories), ont été modifiées en raison de l’impact de cette molécule sur la santé publique. Elles indiquent désormais que cette substance est toxique pour les oiseaux nécrophages et ne doit pas être administrée aux animaux susceptibles d’entrer dans la chaîne alimentaire de la faune sauvage. « En cas de mort naturelle ou d’euthanasie d’animaux traités, s’assurer que la faune sauvage n’aura pas accès aux carcasses et ne pourra pas les consommer. » Les précautions particulières de conservation du médicament Duphafral D3 1000 (Zoetis) indiquent dorénavant que le produit doit être conservé en dessous de 25 °C. Enfin, dans de rares cas, des réactions d’hypersensibilité, notamment l’anaphylaxie (parfois fatale), ont été rapportées concernant le médicament Shotapen (Virbac).

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr