Le massacre des innocents - La Semaine Vétérinaire n° 1987 du 28/02/2023
La Semaine Vétérinaire n° 1987 du 28/02/2023

LIVRE

COMMUNAUTE VETO

Auteur(s) : Michel Bertrou

L’épaisseur des atmosphères, l’écriture ramassée, les phrases courtes qui en disent long, tous les ingrédients du (bon) polar sont là, dès la première page. Le nouveau roman (le dixième) de notre consœur Vanessa Fuks – qui exerce en région Rhône-Alpes – met en scène un narrateur désabusé, policier défraîchi mis au placard dans une ville noire et tortueuse, « une espèce de trou plein de creux au milieu des montagnes » (on reconnaît Saint-Étienne). En deuil d’un passé plus glorieux, il végète dans un petit bureau qu’il partage avec son chat Trouduk, qui dort sur les dossiers. Chargé d’enquêter sur un banal vol de veaux, le limier en fin de course a encore assez de ressources pour flairer un crime passé inaperçu, impliquant une communauté de jeunes militants vegans. Peu tendre à leur égard, le récit pointe le paradoxe de leur extrémisme brutal (y compris pour les bêtes), mais c’est davantage à la violence souterraine d’une société en perte de repères, coupée d’elle-même, qu’il nous confronte à travers la démence meurtrière qui s’y déchaîne. Si le vieux flic y retrouve un sursaut d’instinct vital, la souffrance et le désespoir demeurent. À l’image de cette ville « cabossée ». Un roman court et noir, remarquablement écrit.

  • Le Mouroir des vegans, de Vanessa Fuks, Et le bruit de ses talons éditeur, 14 x 20,5 cm, 126 pages, 17 €.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr