Un nouveau rendez-vous de santé multi-acteurs à développer en élevage - La Semaine Vétérinaire n° 1985 du 14/04/2023
La Semaine Vétérinaire n° 1985 du 14/04/2023

Médecine préventive

ANALYSE MIXTE

Auteur(s) : Par Clothilde Barde

Pour améliorer la gestion de la santé dans les élevages de ruminants et de monogastriques, une meilleure communication entre éleveurs et intervenants en élevage est indispensable. L’Institut de l’élevage propose, à l’aide d’un guide publié le 16 mars 2023, d’instaurer un rendez-vous de santé réunissant les divers acteurs autour de l’élevage.

Pour piloter la santé de son élevage, prévenir l’apparition de maladies, agir précocement et suivre l’évolution des maladies, l’éleveur dispose de nombreux outils et peut faire appel à des intervenants variés (vétérinaires, conseillers…). Toutefois, pour que ce système soit pleinement efficace, il faut que les données et les plans d’action soient partagés entre tous. C’est pourquoi l’Institut de l’élevage (Idele) propose de « développer une démarche de pilotage de la santé intégrée, coconstruite, partagée et suivie »1 dans le cadre de rendez-vous de santé multi-acteurs.

Des données disponibles variées

Des travaux menés en Europe dans des élevages de ruminants et de monogastriques de 2018 à 2021 (projet UniFil Anim Santé) ont mis en évidence les principaux problèmes rencontrés actuellement en élevage. Dans les filières monogastriques et ruminants, les outils de pilotage de la santé du troupeau diffèrent entre les intervenants, mais aussi entre ces derniers et les éleveurs. Les éleveurs utilisent des outils permettant de détecter rapidement des problèmes en élevage alors que les conseillers font plutôt appel à ceux nécessitant la collecte de données et l’émission de bilans périodiques. Ces différences rendent nécessaire le dialogue entre les parties, avec le partage d’explications permettant de prendre en compte des points de vue différents, d’après les résultats de cette enquête européenne. De plus, les professionnels de santé, notamment les vétérinaires, ne peuvent pas toujours optimiser le suivi d’élevage par manque d’accès aux données.

Un guide d'accompagnement

Par ailleurs, les différents témoignages d’éleveurs et de vétérinaires montrent que, même si des rendez-vous ciblés sur la santé des troupeaux sont déjà organisés en élevage (bilan sanitaire d’élevage ou visite sanitaire d’élevage par exemple), ils sont souvent considérés comme des contraintes réglementaires2. Selon eux, le cadre imposé et le manque de communication avec d’autres professionnels de l’élevage au cours de ces échanges font qu’ils ne peuvent être considérés comme des « opportunités de progrès qui permettraient de fixer des objectifs d’amélioration et un suivi planifié en élevage »1. Les différents professionnels de l’élevage ont dès lors exprimé le besoin d’organiser un rendez-vous de santé impliquant non seulement le vétérinaire et l’éleveur mais aussi d’autres intervenants (technicien de l’organisation de production, du contrôle des performances…) afin de « partager les objectifs à atteindre et participer au suivi de l’élevage »1. À cette fin, l’Idele a publié un guide1 de 32 pages permettant de déterminer le cadre de ce rendez-vous de santé multi-acteurs et de donner les lignes directrices pour son organisation. Selon l’Idele, la plupart des éléments abordés lors de ces échanges pourront également être utilisés pour la mise en place des bilans sanitaires d’élevage, et il sera possible de s’en inspirer pour organiser d’autres rendez-vous éleveurs-vétérinaires.

Une rencontre à préparer

En outre, « pour que le rendez-vous de santé soit mené efficacement, il est important que chacun le prépare suffisamment en amont. L'un des points clés est le rassemblement et le traitement des données avant le jour J afin que les résultats puissent être partagés »1. À cet égard, une liste de données à collecter par filière et pour chaque intervenant est fournie à titre indicatif dans le guide. Suivant les résultats des questionnaires diffusés auprès des éleveurs et des intervenants mais aussi des données d’élevage collectées, le vétérinaire pourra ensuite retracer la dynamique des maladies présentes dans l’élevage en distinguant les défauts de prévention et de guérison, en identifiant les problématiques importantes à aborder et en les hiérarchisant. Les étapes de ces rendez-vous sont ensuite détaillées (points à aborder ou à vérifier et lieux à visiter), ainsi que le compte rendu à établir après. Un suivi doit ensuite être mis en place afin d’évaluer les progrès de l’élevage et de maintenir le contact et la motivation de tous les acteurs.

  • 1. Guide pratique « Le rendez-vous de santé multi-acteurs d’un élevage de ruminants ou de monogastriques » : bit.ly/3nPil7B.
  • 2. Bastide L. Les attentes des éleveurs bovins vis-à-vis du vétérinaire : étude à partir d’une enquête menée dans une clientèle des Deux-Sèvres. [Thèse d’exercice, médecine vétérinaire] Toulouse: École nationale vétérinaire de Toulouse; 2019. bit.ly/3zAn3Zw.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr