Le langage et l’amour - La Semaine Vétérinaire n° 1977 du 17/02/2023
La Semaine Vétérinaire n° 1977 du 17/02/2023

LIVRE

COMMUNAUTE VETO

Auteur(s) : MICHEL BERTROU

Matériau fertile pour les contes et les histoires pour enfants, le pouvoir de parler avec les animaux reste un rêve souterrain de l’homme. L’écrivain américain T. C. Boyle s’en empare avec malice avec ce dix-huitième roman où il s’inspire des expériences d’apprentissage du langage menées sur les primates aux États-Unis dans les années 1970. Le professeur Guy Schermerhorn, qui enseigne la langue des signes à Sam, un jeune chimpanzé très doué, embauche la jeune Aimée pour l’aider à s’en occuper. L’étudiante devient sa petite amie mais, obsédée par le désir de communiquer avec l’animal, elle développe envers Sam une empathie passionnelle, immédiatement réciproque. Racontées de plusieurs points de vue, notamment celui, très réussi, du singe, les mésaventures et les tensions de ce triangle amoureux vont souligner les ambiguïtés éthiques de l’exploitation des primates dans les laboratoires et les médias, les féroces compétitions d’une recherche asservie à son financement et toutes les grandes questions que ne manque pas de soulever l’accès d’un animal au langage humain. Tragiquement, le roman pointe surtout que, alors qu’Aimée et Guy essaient de rester fidèles à eux-mêmes, le chimpanzé, malgré ses tentatives, ne peut jamais être autre chose que lui-même.

  • Parle-moi, de Thomas Coraghessan Boyle, traduction de Bernard Turle, Grasset, 14 x 20,5 cm, 416 pages, 25 €.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr