Dentisterie équine : des avancées mais des attentes demeurent - La Semaine Vétérinaire n° 1973 du 20/01/2023
La Semaine Vétérinaire n° 1973 du 20/01/2023

Profession

ANALYSE MIXTE

Michaella Igoho-Moradel

Si le métier de technicien dentaire équin existe depuis longtemps, son nouveau cadre d’exercice est salué mais ne résout pas les défauts de leur formation et de celle des vétérinaires, ni le manque de communication entre ces deux professions.

Les vétérinaires et les techniciens dentaires équins (TDE) doivent collaborer, a martelé Jean-Yves Gauchot (T 90), administrateur de l’Association équine française (Avef). L’animateur de la table ronde sur l’exercice des TDE organisée durant les journées annuelle de l’association, en novembre dernier, à Reims (Marne), estime qu’au-delà de la réglementation, la communication entre ces deux mondes reste la clé du « travailler ensemble ». Il aura fallu attendre 2011 pour que la profession de TDE soit réglementée et strictement encadrée par l’alinéa 11 de l’article L.243-3 ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr