Une exposition-exploration à Reims - La Semaine Vétérinaire n° 1968 du 02/12/2022
La Semaine Vétérinaire n° 1968 du 02/12/2022

Association vétérinaire équine française

ANALYSE MIXTE

Auteur(s) : Michaella Igoho-Moradel

Lieu de rencontres et de convivialité, l’exposition commerciale du 50e congrès annuel de l’Avef a fait le plein. Revue non exhaustive des nouveautés et actualités présentées durant ces trois jours.

Les congressistes ont parcouru les allées de l’exposition commerciale pour échanger, tester, comparer les dernières innovations ou redécouvrir des produits phares du marché à l’occasion de la cinquantième édition des journées annuelles de l’Association vétérinaire équine française (Avef), qui se sont déroulées du 8 au 10 novembre dernier à Reims (Marne). La présence inédite dans la liste des exposants du groupe allemand Altano, arrivé en France il y a un an, est indicatrice de l’évolution de la profession. Créé en 2017, ce réseau international de cliniques vétérinaires pour chevaux affiche de fortes ambitions dans l’Hexagone. Il compte déjà trois cliniques (clinique équine de Grosbois [Marolles en Brie, Val-de-Marne], celle de Chantilly [Oise], et celle d’Argonay [Haute-Savoie]).

Les laboratoires au rendez-vous

L’humeur était à la fête chez Boehringer Ingelheim, qui a célébré les 10 ans de Prascend, un médicament indiqué dans le traitement du syndrome de Cushing équin. Côté médecine régénérative, le laboratoire a présenté aux praticiens RenuTend, une thérapie par cellules souches fraîchement arrivée sur le marché destinée à améliorer la cicatrisation des tendons et des tendons intermédiaires chez les chevaux.

Le laboratoire Boiron a montré aux participants ses solutions homéopathiques pour chevaux.

MSD Santé animale a rappelé que sa puce d’identification Thermochip était aussi disponible pour les équidés. 

Articulation, comportement, pelage, vitamines… nouvel acteur sur le marché français, le laboratoire Primeval propose une large gamme de compléments alimentaires garantis non dopants pour les chevaux. Tous leurs suppléments peuvent être combinés.

Toujours dans le domaine des compléments alimentaires l’entreprise Twydil a mis en avant Twydil Artriday, un produit qui aide à préserver l’appareil locomoteur du cheval. Lui aussi garanti non dopant.

Pommier Nutrition a lancé Myopath’Aid, un aliment complémentaire pour soutenir les équidés en cas de myopathie atypique diagnostiquée ou en prévention. Le produit est disponible sous forme liquide et de granulés.

Zoetis a quant lui rappelé l’importance de la vaccination, avec son vaccin Equip Rotavirus contre la rotavirose.

Appareils d’imagerie haute performance

IMV imaging a présenté la gamme d’échographes portables EXAPad. Les nouvelles applications Echo Touch (un système d’interface) et Echo Voice (un logiciel embarqué qui permet de commander à la voix les principales fonctions de l’échographe) facilitent la prise en main de l’appareil. Celui-ci est compatible avec différentes sondes interchangeables (reproduction, locomotion, abdominale ou cardiaque).

De son côté, FVet (ancien DMV imaging) commercialise FDR D-EVO, une génération de capteurs plans WiFi avec un support souple qui pèse seulement 1,4 kg.

Mano Médical a mis en avant un laser thérapeutique poids plume (2,2 kg) qui fonctionne sur batterie. Ses protocoles sont spécifiques aux chevaux et préétablis pour les différentes pathologies. Ils sont également ajustables en fonction de la couleur du pelage de l’animal.

Dispositifs pour la chirurgie

Ethicon (Johnson & Johnson) a vanté l’efficacité de ses dispositifs de contrôle tissulaire sans nœud Stratafix. Antibactériens, ils sont adaptés à la fermeture des zones à forte tension.

Le kit de suture en silicone d’extension cutanée Mid-Vet a été dévoilé pour la première fois au congrès de l’Avef. Une évaluation clinique a été menée par l’École nationale vétérinaire de Lyon (VetAgro Sup, Rhône).

Millpledge Veterinary a exposé une large gamme de consommables : pansements, bandages mais aussi cathéters pour la chirurgie.

Équipements adaptés

Outre les nouveautés en matériel de dentisterie équine, Centravet propose en accessoire une lampe frontale « ouvre-bouche forte intensité » magnétique. Elle est accompagnée d’une batterie rechargeable, de son chargeur et d’un témoin de charge.

En plus de sa large offre de matériel, Coveto a présenté sa nouvelle gamme d’échographes Mindray, qui comporte un appareil réservé à la pratique équine.

Spécialisée en équipement de dentisterie équine, Equus Dental Harmony a dévoilé son unité dentaire de restauration, qui sera commercialisée début 2023.

Ethicon (Johnson & Johnson) fait bénéficier à la pratique équine de technologies reconnues en santé humaine. Par exemple, Harmonic et Enseal est un générateur pour chirurgie qui combine les hautes énergies d’ultracision et de thermofusion.

Randox Veterinary commercialise VeraSTAT-V, un dispositif qui détecte les premiers signes d’inflammation en mesurant les niveaux d’amyloïde sérique A, le marqueur sanguin qui agmente le plus rapidement en réponse à l’inflammation. Les résultats sont obtenus en six minutes seulement.

Scil met à la disposition des praticiens Element Aim, un analyseur d’urine et de selles. L’appareil fournit des images microscopiques de haute résolution, classées par catégories grâce à une intelligence artificielle qui facilite l’identification d’éléments spécifiques. Il est possible de s’en servir sur prêt.

Analyses et diagnostics incontournables

Arioneo a présenté EquiSym, un outil d’aide au diagnostic des asymétries locomotives qui permet de quantifier objectivement la locomotion, notamment pour les boiteries subcliniques et le suivi longitudinal du cheval.

Enalees propose désormais de détecter Rhodococcus equi en trente minutes sur écouvillon nasopharyngé et lavages trachéal, bronchoalvéolaire ou des poches gutturales.

Chez Labéo, ce sont les analyses en génomique équine qui ont valu le détour. Elles déterminent des marqueurs génétiques de couleurs de robes, de performance ou de maladies génétiques. Elles se pratiquent sur puce.

Vetodiag, en partenariat avec le laboratoire Nextmune, effectue des dosages des immunoglobulines E sériques dirigées contre 29 allergènes. Les résultats sont accompagnés de conseils en immunothérapie.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr