Penser chat - La Semaine Vétérinaire n° 1968 du 02/12/2022
La Semaine Vétérinaire n° 1968 du 02/12/2022

LIVRE

COMMUNAUTE VETO

Auteur(s) : Michel Bertrou

La parfaite adéquation du chat domestique à nos modes de vie et l’écho que lui donnent les réseaux sociaux concourent au formidable engouement qu’il connaît aujourd’hui. Si le titre du nouveau livre1 de Claude Béata joue malicieusement sur ce sens du mot « folie », il traite évidemment plutôt de santé mentale. En montrant la réalité des souffrances psychologiques des chats contemporains, l’ouvrage comble un grand vide dans la littérature féline. À travers diverses figures exemplaires de chats perturbés qu’on lui a soumis, notre confrère, en subtil interprète de la psyché féline, explicite de manière vivante les tensions liées à la double nature de l’espèce (à la fois prédatrice et proie) et ce que cela implique dans ses relations à son environnement et aux autres (congénères et humains). Ni social ni territorial, le minet n’a rien du chien, et ses troubles comportementaux (dont l’agressivité et la malpropreté ne sont que la partie émergée) sont souvent l’expression d’inadéquations entre sa capacité de relation et les attentes du maître. Exposant l’intérêt d’une zoopsychiatrie ni moralisatrice, ni normative, mais empathique et source de solutions, ce clair panorama des psychopathologies félines est une belle leçon de pédagogie.

  • La Folie des chats, de Claude Béata, préface de Boris Cyrulnik, Odile Jacob, 14,5 x 22 cm, 288 pages, 22,90 €.
  • 1. Après La Psychologie du chien (2004) et Au risque d’aimer (2013), chez le même éditeur.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr