Intérêt de l’échographie pour le bilan de généralisation du lymphome - La Semaine Vétérinaire n° 1967 du 25/11/2022
La Semaine Vétérinaire n° 1967 du 25/11/2022

Cancérologie

FORMATION CANINE

Tarek Bouzouraa

Le bilan de généralisation d’un lymphome requiert la réalisation de ponctions à l’aiguille fine des organes cibles de la diffusion lymphomateuse (nœuds lymphatiques, rate, foie). Ce bilan est parfois délicat à établir par ce moyen. C’est notamment le cas lors de thrombopénie (qui augmente le risque de saignement et d’épanchement cavitaire), lorsque l’opérateur manque d’expérience ou que le surcoût engendré par la procédure et par les analyses cytologiques décourage les propriétaires. Dans ce contexte, l’aspect échographique des organes internes a fait l’objet de plusieurs études ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr