Analyse des récentes tendances de recherche sur la fièvre Q  - La Semaine Vétérinaire n° 1967 du 25/11/2022
La Semaine Vétérinaire n° 1967 du 25/11/2022

Recherche

FORMATION MIXTE

Clothilde Barde

Article est rédigé d’après l’étude Farooq M., Khan A.U., El-Adawy H., Mertens-Scholz K., Khan I., Neubauer H., Ho Y.S. Research Trends and Hotspots of Q Fever Research: A Bibliometric Analysis 1990-2019. Biomed Res Int. 2022:9324471. 

La fièvre Q est une maladie zoonotique présente à l’échelle mondiale1 et considérée comme maladie à déclaration obligatoire dans certains pays2. Causée par Coxiella burnetii, une bactérie à Gram négative stricte, elle peut infecter l’humain ainsi que divers animaux3 (ruminants, oiseaux, reptiles, entre autres). Cette bactérie est présente dans les sécrétions vaginales et le placenta, l’urine, le lait et les matières fécales3,4 et se transmet principalement par inhalation d’aérosols contaminés. L’ingestion de lait cru contaminé peut également provoquer une séroconversion ; une transmission interhumaine, par transfusion de sang contaminé, contact sexuel ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr