RenuTend, une nouvelle solution pour le traitement des lésions tendineuses chez le cheval - La Semaine Vétérinaire n° 1960 du 07/10/2022
La Semaine Vétérinaire n° 1960 du 07/10/2022

Thérapie cellulaire

PHARMACIE

Auteur(s) : Michaella Igoho-Moradel

Après avoir obtenu en juin dernier l’autorisation de l’Agence européenne des médicaments, Boehringer Ingelheim a annoncé, le 29 septembre, lors d’une conférence de presse en ligne, la commercialisation de ce produit à base de cellules souches sur le marché français.

Il y a du nouveau dans la prise en charge des lésions tendineuses équines ! Boehringer Ingelheim commercialise RenuTend, une thérapie par cellules souches pour améliorer la cicatrisation des tendons et des tendons intermédiaires chez les chevaux. Avec cette nouvelle option thérapeutique, le laboratoire conforte sa présence sur le marché de la thérapie cellulaire, après le lancement en 2019 d’Arti-Cell Forte, le premier médicament vétérinaire à base de cellules souches pour le traitement de l’arthrose du cheval.

Une efficacité démontrée

Pour les chevaux (de sport), les lésions des tendons et des ligaments peuvent signifier plusieurs mois de traitement et de rééducation, avec parfois un impact à long terme sur leurs performances. Avec cette thérapie, Boehringer Ingelheim innove en proposant une solution de cicatrisation tendineuse qui se rapproche du tendon d’origine. « RenuTend est le premier médicament autorisé pour améliorer la cicatrisation des blessures des tendons et des ligaments chez le cheval. Il est composé de cellules souches mésenchymateuses allogéniques du sang périphérique des chevaux prédifférenciées dans la voie ténocytaire », explique le laboratoire. RenuTend est administré par injection intralésionnelle de 1 ml par animal, sous conduite échographique. Son efficacité a été prouvée, et les résultats reproductibles, comme l’a précisé Simon Lang, vétérinaire de formation et responsable technique et scientifique de la gamme équine chez Boehringer Ingelheim. Des études de preuve de concept et de terrain menées sur plus d’une centaine de chevaux en Europe, ont démontré que RenuTend améliore la cicatrisation des tendons et des ligaments suspenseurs en favorisant l’alignement des fibres, en réduisant la formation du tissu cicatriciel et en augmentant la teneur en collagène de type I. Les résultats cliniques sont en effet significativement favorables aux cellules souches.

RenuTend en pratique

Près de 80 % des propriétaires de chevaux ont signalé une amélioration remarquable à la fin de l’étude. « À J112, les chevaux traités avec RenuTend présentaient un pourcentage significativement plus élevé de fibres d’échotype 1, représentatifs d’un tendon sain », indique le laboratoire. Côté innocuité, il n’y a pas eu de réactions graves ou en rapport avec le traitement pendant l’étude, ni d’aggravation des symptômes (chaleur, œdème, douleurs). Le médicament doit être administré environ 7 jours après la phase inflammatoire. En raison de ses conditions de conservation et de transport – dans un congélateur (- 80 °C) ou dans de l’azote liquide (- 90 °C à - 70 °C) –, le produit congelé est livré au vétérinaire après une commande directe auprès du laboratoire. Il n’est donc pas disponible dans les centrales. RenuTend doit être administré immédiatement après sa décongélation afin de maintenir la viabilité cellulaire. Une fois le flacon sorti du congélateur ou de l’azote liquide, le médicament doit être décongelé immédiatement à une température comprise entre 25 et 37 °C, par exemple dans un bain-marie, jusqu’à ce que le contenu du flacon soit entièrement décongelé (ce qui prend quelque 5 minutes). Le vétérinaire doit en outre porter des gants appropriés pour le manipuler. Il est à noter que le temps de conservation dans la carboglace étant de 72 heures, et celui de la livraison de 48 heures, le praticien dispose en moyenne de 24 heures pour procéder à l’intervention.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr