Autobiographie d’une chercheuse - La Semaine Vétérinaire n° 1960 du 07/10/2022
La Semaine Vétérinaire n° 1960 du 07/10/2022

BANDE DESSINÉE

COMMUNAUTE VETO

Auteur(s) : Michel Bertrou

Dans son livre L’Intelligence animale : cervelle d’oiseaux et mémoire d’éléphants (Odile Jacob, 2017), Emmanuelle Pouydebat1 défendait l’idée que l’intelligence est définie par les capacités d’adaptation comportementale d’un individu face à une situation donnée. Elle est donc plurielle et partagée par tous les animaux. « Une élégante et rigoureuse manière de mettre l’humain à sa place », écrivait Yves Coppens dans la préface. Dans l’introduction qui suivait, la biologiste de l’évolution résumait son cheminement scientifique, se rappelant tout ce qu’elle devait au grand paléontologue (disparu en juin 2022) dont les travaux, enfant, l’avaient fascinée et qui, des années plus tard, dirigea sa thèse sur les capacités de manipulation et d’utilisation d’outnls des primates. Le début d’un riche parcours retracé ici avec la complicité de l’illustrateur Gilles Macagno. Le récit souligne l’importance de la passion et de la curiosité pour faire fi des obstacles et conduire de pertinentes recherches (sur la préhension notamment). Un livre accessible qui, à l’instar du mentor qui l’a inspiré, encouragera les vocations.

  • Coppens, Lucy, moi et les autres de Emmanuelle Pouydebat, illustrations de Gilles Macagno, humenSciences (coll. Hors collection), 136 pages, 16,5 x 24 cm, 13 €.
  • 1. Directrice de recherche au laboratoire mécanismes adaptatifs et évolution du Muséum national d’histoire naturelle (Mecadev - unité mixte CNRS/MNHN).
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr