Une nouvelle indication pour Bovilis INtranasalRSP Live - La Semaine Vétérinaire n° 1958 du 23/09/2022
La Semaine Vétérinaire n° 1958 du 23/09/2022

Vaccin

PHARMACIE

Auteur(s) : Michaella Igoho-Moradel

Les veaux nouveau-nés peuvent désormais être vaccinés dès leur premier jour de vie et protégés dès une semaine de vie contre des virus respiratoires VRSB et Pi3 (virus respiratoire syncytial bovin et virus para-influenza 3).

« Bovilis INtranasalRSP Live est le seul vaccin homologué en Europe contre les maladies respiratoires bovines administrable dès la naissance » annonce MSD Santé animale après l’obtention d’une nouvelle indication pour son vaccin vivant Bovilis INtranasalRSP Live. Le laboratoire conseille de vacciner au moment de la mise en place des boucles d’identification pour systématiser et regrouper deux actions à faire sur le veau dans le même laps de temps. Toujours selon MSD Santé animale, cette approche permet aux éleveurs et aux vétérinaires d’assurer une couverture vaccinale plus précoce et efficace pour protéger les jeunes veaux contre le virus respiratoire syncytial bovin (BRSV) et le virus para-influenza<0x00A0>3 (PI3). « Les veaux nouveau-nés sont protégés dès une semaine de vie lorsqu’ils sont vaccinés à la naissance. Il permet de réduire les signes cliniques et l’excrétion virale causés par ces deux virus, en une seule administration, et pendant une durée de trois mois. »

 Une prise en charge précoce

Le laboratoire rappelle que la prévention reste un atout important pour lutter contre les maladies respiratoires des jeunes veaux. Il cite à l’appui une enquête1 réalisée en 2019 auprès de 213 éleveurs. « Un éleveur laitier sur deux et un éleveur allaitant sur trois indiquent observer des épisodes respiratoires dès le premier mois de vie des veaux. À l’échographie, on observe jusqu’à deux fois plus de veaux avec des lésions pulmonaires que des veaux vus malades. La part des infections subcliniques précoces est considérable. La prise en charge des animaux infectés reste donc partielle et tardive en l’absence d’outils de monitoring permettant aux éleveurs de détecter facilement et précocement les infections cliniques et subcliniques » rapporte MSD Santé animale. Autre constat tiré de cette enquête, « des lésions pulmonaires de plus de 3 cm à l’échographie sont associées à des risques de récidives et de pertes économiques importantes à long terme (sous performances, risque de mortalité et deux à trois plus de réformes2,3,4. Une étude récente montre que des génisses non sevrées avec des lésions pulmonaires de plus de 3 cm à l’échographie ont une production laitière diminuée de 500 kg en moyenne en première lactation. »

En complément du colostrum

Pour une prise en charge optimum, MSD Santé animale recommande la mise en place de la vaccination intranasale précoce dès le plus jeune âge en complément de l’administration du colostrum. « Bovilis INtranasalRSP Live est le seul vaccin qui puisse être administré dès le premier jour de vie, offrant aux jeunes veaux la protection la plus précoce contre les maladies respiratoires bovines. Cette indication contribue aussi à apporter une plus grande praticité pour l’organisation de la vaccination, en complément de l’administration du colostrum » a déclaré Geert Vertenten, directeur technique mondial, gamme biologiques pour ruminants, MSD Santé Animale.

  • 1. Enquête interne réalisée en 2019 auprès de 213 éleveurs laitiers et allaitants.
  • 2. Ollivett TL, Buczinski S. On-Farm Use of Ultrasonography for Bovine Respiratory Disease. Vet Clin
    North Am Food Anim Pract
    . 2016 Mar;32(1):19-35.
    3. Bach A. Associations between several aspects of heifer development and dairy cow survivability to
    second lactation. J Dairy Sci. 2011 Feb;94(2):1052-7.
    4. Dunn TR, Ollivett TL, Renaud DL, Leslie KE, LeBlanc SJ, Duffield TF, Kelton DF. The effect of lung
    consolidation, as determined by ultrasonography, on first-lactation milk production in Holstein dairy
    calves. J Dairy Sci. 2018 Jun;101(6):5404-5410.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr