Comment Une seule santé pourrait s’intégrer dans votre pratique ? - La Semaine Vétérinaire n° 1953 du 23/08/2022
La Semaine Vétérinaire n° 1953 du 23/08/2022

EXPRESSION

Auteur(s) : Propos recueillis par Caroline Driot

L’émergence répétée de zoonoses dotées d’un potentiel pandémique, et les problématiques liées à l’antibiorésistance ont projeté le concept One Health ou Une seule santé sur le devant de la scène. Les colloques sur ce thème se multiplient, de nouvelles formations transdisciplinaires voient le jour… Côté vétérinaire, la démarche One Health se concrétise à travers des actions quotidiennes au contact de la clientèle, et des initiatives visant à faire (re)connaître l’expertise de la profession.

ANOUCK LEMISTRE (T 02)

Vétérinaire porcin à Lécousse (Ille-et-Vilaine)

savigny-b-_743.jpg

Une préoccupation quotidienne

En tant que vétérinaire porcin, je travaille au quotidien dans une optique Une seule santé. Dans un souci de lutte contre l’antibiorésistance, je privilégie au maximum les alternatives aux antibiotiques. Cela passe d’abord par la maîtrise des paramètres zootechniques. La vaccination constitue un second levier, essentiel pour prévenir les maladies bactériennes et les infections virales favorisantes. Le recours aux autovaccins, fréquent en pratique porcine, permet de proposer des solutions adaptées à chaque élevage. Malgré tout, quand les antibiotiques s’avèrent nécessaires, je veille à l’observance des traitements, via des fiches techniques et des conseils pratiques. Mon travail c’est aussi de sensibiliser les éleveurs aux zoonoses comme le rouget, les infections à streptocoques ou à staphylocoques. Enfin, compte tenu du risque de recombinaison virale, je me vaccine contre la grippe, et je le conseille à toutes les personnes en lien avec des élevages porcins.

CHRISTELLE JUNOT (L 96)

Vétérinaire canine à l’Arbresle (Rhône), et vétérinaire sapeur-pompier

CHRISTELLEJUNOT1.jpg

Une expertise reconnue

Le vétérinaire canin joue un rôle crucial dans la protection de la santé humaine. La vaccination des carnivores domestiques a participé à l’éradication de la rage en France, ce n’est pas rien ! De manière générale, la vermifugation et la vaccination réduisent le risque de zoonoses, et le recours aux antibiotiques. Et selon moi, soigner les animaux contribue à la santé psychologique des propriétaires, et d’une société très préoccupée par le bien-être animal ! En tant que commandante vétérinaire sapeur-pompier, j’interviens avec des professionnels de santé humaine en cas d’accident impliquant des animaux et des personnes. J’ai récemment assisté à une formation conjointe sur les zoonoses avec les médecins et pharmaciens sapeurs-pompiers. L’expertise vétérinaire est aussi sollicitée en cas de menace biologique (accident, attentat…) pour évaluer le risque de diffusion aux espèces sensibles, et élaborer les plans de gestion. Nos compétences sont appréciées, à nous de les faire valoir !

HENRI TOUBOUL (N 84)

Praticien mixte à Savigny-sur-Braye (Loir-et-Cher)

ANOUCKLEMISTRE.jpg

Des rencontres pluridisciplinaires

La sensibilisation des propriétaires et des éleveurs s’inscrit dans une démarche One Health. Avec les premiers, nous évoquons les zoonoses parasitaires, la leptospirose, la rage, particulièrement pour ceux qui voyagent. Quant aux seconds, le plan Écoantibio et les visites sanitaires ont permis de souligner les risques liés à l’antibiorésistance et aux zoonoses abortives. Plus largement, l’objectif Une seule santé doit s’appuyer sur des actions concrètes, pour faire valoir nos compétences auprès des autres professionnels de santé. Nous avons donc décidé, lors d’un atelier du Syndicat national des vétérinaires d’exercice libéral (SNVEL), d’organiser des rencontres pluridisciplinaires consacrées aux morsures. L’idée, c’est de réunir des médecins, des pharmaciens et des vétérinaires, autour de ce sujet qui permet d’aborder la réglementation relative à la surveillance de la rage chez les animaux mordeurs, mais aussi la prise en charge médicale et chirurgicale des morsures chez l’être humain.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr