De nouveaux produits en rurale - La Semaine Vétérinaire n° 1951 du 01/07/2022
La Semaine Vétérinaire n° 1951 du 01/07/2022

Marché

PHARMACIE

Auteur(s) : Michaella Igoho-Moradel

En mars, l’Agence nationale du médicament vétérinaire (Anses-ANMV) a octroyé de nouvelles autorisations de mise sur le marché (AMM) pour des médicaments ciblant les animaux d’élevage.

Après l’attention portée aux carnivores domestiques, place aux animaux de rente. Des suspensions intramammaires pour vaches au tarissement, du paracétamol en administration dans l’eau de boisson ou encore une solution pour-on pour bovins, cet article traite des autorisations de mise sur le marché (AMM) délivrées en mars 2022 par l’Agence nationale du médicament vétérinaire (Anses-ANMV).

Des traitements au tarissement

L’agence s’est prononcée pour la commercialisation de deux suspensions intramammaires pour vaches au tarissement : Fatroseal (bismuth lourd), de Laboratorios Support Pharma et Rilexine DC 375 mg (céfalexine) de Virbac. Chez les bovins (vaches laitières au tarissement), le premier traitement prévient de nouvelles infections intramammaires pendant toute la période de tarissement. « Chez les vaches ne présentant vraisemblablement pas de mammite subclinique, le médicament peut être utilisé seul dans le cadre d’un plan de gestion du troupeau au tarissement et de contrôle de mammites » indique le résumé des caractéristiques du produit (RCP). Le second produit, à base de céfalexine, est indiqué dans le traitement des mammites subcliniques et la prévention de nouvelles infections intramammaires survenant pendant la période de tarissement, causées par Staphylococcus aureus, Streptococcus dysgalactiae et Streptococcus uberis. Le RCP rappelle les précautions à prendre avant d’utiliser cet antibiotique. Autre médicament à obtenir une AMM, Dorimec 5 mg/ml (doramectine), une solution pour-on pour bovins, de Chanelle Pharmaceuticals Manufacturing Limited. Chez les bovins, il est indiqué dans le traitement des infestations par des nématodes gastro-intestinaux, pulmonaires et oculaires, les fauves, les poux broyeurs et piqueurs, les acariens responsables de la gale et la mouche des cornes. Le médicament contrôle aussi les infestations par les mouches des cornes (Haematobia irritans) pendant au moins 42 jours après le traitement.

Une solution injectable de kétoprofène

Maycetam 400 mg/ml (Laboratorios Maymo), une solution de paracétamol pour administration dans l’eau de boisson (paracétamol), obtient également une AMM. Chez les porcins, il est indiqué dans le traitement symptomatique de la fièvre, lors d’infection respiratoire en association avec un traitement anti-infectieux approprié, si nécessaire. Dans la même catégorie de médicament, l’agence a délivré une AMM pour Chetamol 400 mg/ml (paracétamol) de Chemifarma. Autre nouveauté, Ketosol 100 mg/ml, une solution injectable de kétoprofène pour bovins, porcs et chevaux, d’Interchemie Werken de Adelaar Eesti AS. Fatroseal ND, suspension intramammaire pour vaches au tarissement (bismuth lourd), de Laboratorios Support Pharma. Chez les bovins et les porcins, il peut être utilisé en cas de de pathologies associées à une inflammation, à de la douleur ou à de la fièvre. Chez les chevaux, pour des pathologies affectant le système ostéo-articulaire et musculo-squelettiques associées à de la douleur aiguë et à une inflammation. Le kétoprofène est également indiqué en cas d’inflammation post-opératoire et pour le traitement symptomatique des coliques. Pour les abeilles (Apis mellifera), Apiguard multidose 0,25 g/g, un gel pour ruche à base de thymol de Vita Bee Health, arrive sur le marché. Il est indiqué dans le traitement de la varroose due à Varroa destructor.

Des modifications d’AMM

Pour Duphacycline LA (Zoetis France), le temps d’attente chez les bovins, les porcins, les ovins et les caprins est modifié. Pour les bovins par exemple, il passe de 31 à 35 jours pour la viande et les abats, le lait de 7,5 à 10 jours.  De même, les précautions particulières de conservation indiquent que le produit ne doit pas être conservé à une température supérieure à 25 °C. La durée de conservation de Deparmune (Ceva Santé animale), tel que conditionné pour la vente, est désormais de 12 mois. La durée de conservation de Trisulmix liquide (Dopharma France), après reconstituation dans l’eau de boisson, est de 12 heures.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr