La Semaine Vétérinaire n° 1950 du 24/06/2022

FORMATION MIXTE

Céline Gaillard-Lardy

Lors des dernières journées des groupements techniques vétérinaires de Nantes de Nantes, Olivier Salat a partagé son expérience dans la gestion des mammites à coliformes. Si l’antibiothérapie ciblée est nécessaire lors de formes sévères, elle est inutile lors de formes bénignes dues à E. coli.Les coliformes (Escherichia coli, Serratia et Klebsiella) sont des pathogènes mammaires majeurs, engendrant des pertes importantes en élevage. À lui seul, E. coli est responsable de 80 à 90 % des mammites à coliformes. Le tableau clinique de ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr