La Semaine Vétérinaire n° 1950 du 24/06/2022

EXPRESSION

Propos recueillis par Chantal Béraud

Nombreuses sont les petites structures vétérinaires qui se voient désormais contraintes de fermer durant les vacances du praticien. Ailleurs, on s’organise comme on le peut, en faisant par exemple davantage appel aux urgences à domicile, voire en rappelant les anciens au travail !

ANONYMEPraticien solo en canine, avec une ASV, en ProvenceON FERME OU L’ON FAIT APPEL À DES SENIORS« Cherche remplaçant d’été pour quinze jours. Logement fourni avec jardin et piscine » : j’ai passé durant trente ans ce genre d’annonce. Mais depuis huit ans, j’ai arrêté de me casser ainsi la tête. En effet, j’ai une amie vétérinaire qui continue à fonctionner durant l’été et à laquelle j’envoie désormais ma clientèle (c’est aussi cette même clinique de proximité qui assure mes gardes durant toute l’année). Je ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr