La Semaine Vétérinaire n° 1949 du 17/06/2022

EXPRESSION

Propos recueillis par Michaella Igoho-Moradel

L’Ordre a pris la décision d’engager, à partir du 1er juillet 2022, toute procédure contentieuse qu’il jugera utile à l’égard des personnes réalisant des actes d’ostéopathie animale en situation d’exercice illégal de la médecine et de la chirurgie des animaux devant les procureurs de la République. Des vétérinaires accueillent favorablement cette annonce.

Pasquet Isabelle (T03)Vétérinaire canin à Paris (Île-de-France)Les vétérinaires doivent signaler les cas d’exercice illégal La liste d’ostéopathes vétérinaires reconnus et ceux non vétérinaires, publiée par l’Ordre est une première étape. Suffira-t-elle à protéger les clients de dérives ? Malheureusement, non. Il faudrait qu’il y ait des conséquences médicales afin que ces affaires fassent jurisprudence, des sanctions exemplaires afin de décourager ces personnes de poursuivre leur activité illégale. Il serait dommage que ces ostéopathes non agrées court-circuitent la première ligne d’examens, qui est la ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr